Francesca Tremblay, des Publications Saguenay

Rendre accessible le rêve de publier

Francesca Tremblay invite tous ceux qui sont intéressés... ((Photo Le Quotidien-Rocket Lavoie))

Agrandir

Francesca Tremblay invite tous ceux qui sont intéressés par l'auto-édition à se présenter à la bibliothèque de Jonquière, ce soir, à 19h pour une conférence intitulée Vivre la passion de l'écriture et de l'auto-édition.

(Photo Le Quotidien-Rocket Lavoie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

Écrire ses mémoires, un roman dont la trame traîne dans nos bagages depuis des années ou les recettes qu'on souhaite léguer à ses petits-enfants. Publier ses écrits en dix ou en mille copies, pour ses proches ou le plus grand nombre. Peu importe le projet caressé, Francesca Tremblay, fondatrice de Publications Saguenay, s'est donnée pour mission de rendre le rêve de publier un livre accessible au plus grand nombre.

Francesca Tremblay menait une carrière au sein des Forces armées. Il y a près de quatre ans, elle a tout abandonné pour se consacrer à la passion de l'écriture qui l'habite depuis l'enfance.

Elle publiera son cinquième livre à compte d'auteur sous peu. Son expérience l'a convaincue de la nécessité de mettre sur pied Publications Saguenay, un service d'aide à l'auto-publication.

«J'aurais tant aimé être accompagnée. Quand on ne connaît pas les ressources, ça semble bien compliqué l'auto-édition», explique celle qui est aussi illustratrice.

«Publications Saguenay regroupe toutes les ressources professionnelles. On met un service professionnel au service des gens et chacun devient son propre éditeur. On veut changer l'image de l'auto-édition.»

Depuis 2012, une quarantaine de livres ont été publiés avec l'aide de Publications Saguenay. Plusieurs sont le fruit du travail d'auteurs de la région, mais d'autres ont été écrits par des gens d'ailleurs au Canada et même d'autres pays.

Les auteurs font appel à Publications Saguenay qui les dirige vers les bonnes ressources à chaque étape de la confection de leur livre. Révision linguistique, graphisme, impression, librairie en ligne, etc.

Les auteurs doivent assumer les coûts liés aux différentes opérations.

«Publier un livre, c'est un produit de luxe. Il y a des gens qui se paient un voyage dans le Sud, d'autres qui se paient un livre. Il y a des frais pour chacun des services, mais les écrivains conservent tous leurs droits d'auteur.»

Les auteurs demeurent libres de présenter leur produit à des maisons d'édition par la suite.

«On ne retient pas les auteurs. Ils peuvent soumettre un livre de qualité à des éditeurs. Pour certains, ça ouvre des portes. Il y a beaucoup d'auteurs qui ont du talent, mais qui ne sont pas découverts parce que les maisons d'édition ne peuvent publier qu'un petit nombre d'écrits chaque année. On veut aider les auteurs à se démarquer.»

Conférence

Francesca Tremblay offrira une conférence gratuite intitulée Vivre la passion de l'écriture et de l'auto-édition à la bibliothèque de Jonquière ce soir, à 19h. Elle racontera son parcours, fera part de ses expériences, puis échangera avec le public.

«Les gens me posent des questions. Ils me demandent comment ça fonctionne. Je n'ai pas la science infuse, mais je peux parler de mon parcours», affirme celle qui souligne que la conférence s'adresse à tous les curieux. «Tous les gens qui sont intéressés à l'écriture, c'est le temps de se présenter.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer