En convalescence depuis décembre

Guillaume Côté cumule les projets

Le chorégraphe Guillaume Côté a développé le concept... ((Courtoisie))

Agrandir

Le chorégraphe Guillaume Côté a développé le concept du ballet Le Petit Prince avec le réputé designer Michael Levine.

(Courtoisie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Dominique Gobeil, stagiaire
Le Quotidien

La blessure au genou de Guillaume Côté, danseur principal du Ballet national du Canada, se rétablit plus vite que prévu. Et déjà, le jeune homme originaire du Lac-Saint-Jean cumule les projets.

Son père René, de sa résidence à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix, partage avec joie les nouvelles du danseur étoile, en convalescence depuis décembre dernier. «Sa blessure va encore mieux que ce qu'on pensait au départ et il reprend l'entraînement en juin.»

La compagnie de ballet torontoise ne veut pas que Guillaume Côté remonte sur scène avant l'automne cependant, même s'il souhaitait participer à la production de La Belle au Bois dormant cet été.

L'interprète et chorégraphe profite donc de cette accalmie pour passer du temps avec sa fille Emma, née en janvier dernier, et sa conjointe Heather Ogden, elle aussi danseuse principale pour le Ballet national.

«Elle était censée recommencer l'entraînement après quelques mois, mais Guillaume l'a convaincue de rester plus longtemps en famille», confie René Côté, dont l'amour pour sa petite-fille transparaît même au téléphone.

L'emploi du temps du Jeannois d'origine demeure très chargé. Après une semaine intensive à Québec à plancher sur un projet avec le metteur en scène Robert Lepage, il sera à Montréal cette fin de semaine pour le tournage du film de danse Being and Nothingness, inspiré par l'oeuvre L'Être et le Néant du philosophe Jean-Paul Sartre.Le projet, possible grâce à une campagne de financement social en ligne, vient juste d'être confirmé selon des gazouillis observés sur le Web. Guillaume Côté chorégraphie et produit le film avec Anymotion Productions, une compagnie qu'il a cofondée en 2013. Being and Nothingness figure aussi à la programmation du Ballet national à la fin juin dans une version spectacle en trois actes.

En juin 2016, le chorégraphe présentera une adaptation du Petit Prince d'Antoine de Saint-Exupéry, un concept pour lequel il collabore avec le designer Michael Levine. Le projet remplit de fierté René Côté. «C'est une production de 2M $, réalisée avec l'équivalent londonien de Robert Lepage!»

Guillaume Côté assure aussi le rôle de directeur artistique pour le Festival des arts de Saint-Sauveur, qui se tiendra du 30 juillet au 8 août. «Il est toujours en train de monter des spectacles!», résume son paternel.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer