Une cérémonie vendredi et samedi

Les Clowns Noirs à l'heure des Austères d'Or

Les Clowns Noirs animeront la cérémonie des Austères... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

Les Clowns Noirs animeront la cérémonie des Austères d'Or, une manifestation tenue vendredi et samedi, à la Salle Murdock de Chicoutimi. Ce gala qui se veut divertissant, voire décapant, a pour buts de souligner les dix ans du Théâtre du Faux Coffre et de financer la prochaine production de la troupe.

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Coté
Le Quotidien

C'est quoi ce gala-là? Vendredi et samedi à 20h, la Salle Murdock de Chicoutimi, située au sous-sol du Centre des arts et de la culture de Chicoutimi, sera le théâtre d'un événement à côté duquel les Artis, Jutra et autres Félix feront pâle figure.

Il s'agit de «la prestigieuse cérémonie des Austères d'Or», pour reprendre la formule imaginée par le Théâtre du Faux Coffre, responsable de cette manifestation pendant laquelle il célébrera son dixième anniversaire de fondation. Puisque les Clowns Noirs animeront chacune des soirées, le code vestimentaire sera ultra-léger, pour ne pas dire inexistant.

«Le gala constitue un prétexte pour revenir sur les dix ans de la troupe. De 30 à 40 personnages défileront sur la scène, alors que nous referons des saynètes tirées des productions passées. Ça fera partie du processus de mise en nomination», explique le comédien Patrice Leblanc, celui qui incarne le clown Trac.

Huit prix seront attribués et comme le veut la tradition, il y aura des numéros de variétés, ainsi que des chansons, pour faire le lien entre les présentations. Ce sera l'occasion d'entendre un classique comme La chanson du cowboy dépressif, ce fabuleux antidote au bonheur qui, tôt ou tard, rayonnera hors des murs de la Salle Murdock.

Scalpels et biberons

Même si l'administration Couillard détient les droits sur le mot austérité, qu'elle le veuille ou non, le Faux Coffre empruntera quelques-uns de ses attributs afin d'égayer la soirée. «Les trophées seront des scalpels et des biberons, des choses dont le gouvernement n'a plus besoin à cause des coupures», souligne ainsi Patrice Leblanc.

Il trace un autre lien en affirmant que la troupe, tout comme les Libéraux, «pratique l'austérité depuis le début et fait travailler une couple de clowns». C'est dans cet esprit que les Clowns Noirs seront présentés comme les esclaves du Faux Coffre, une corporation dirigée par des comédiens qui mènent grand train sans mouiller leur chemise.

«On rit vraiment de nous», assure Patrice Leblanc, qui précise que les deux soirées ont aussi pour but de financer la prochaine production de la troupe. Elle sera présentée à la fin d'août et réunira les cinq Clowns Noirs, dont la dernière aventure commune fut Le masque de fer.

En attendant de découvrir cette création, les amateurs de galas sont invités à réserver leur place au numéro 418-698-3000, poste 6561. Toujours en phase avec l'actualité, le Faux Coffre prend acte de la nouvelle tarification des garderies et annonce que le prix des billets, modulé en fonction du revenu, variera de 7$ à 20$.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer