Dawn and Paul sous le dôme Bell

Une première expérience électrisante

Le duo Dawn and Paul, composé de Paul... ((Photo Le Quotidien-Rocket Lavoie))

Agrandir

Le duo Dawn and Paul, composé de Paul Deslauriers et Dawn Tyler Watson, était heureux d'être les premiers artistes à se produire dans le Dôme Bell.

(Photo Le Quotidien-Rocket Lavoie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Dominique Gobeil, stagiaire
Le Quotidien

C'est avec force, charme et humour que le duo Dawn and Paul, formé du guitariste Paul Deslauriers et de la chanteuse Dawn Tyler Watson, a inauguré le Dôme Bell, hier soir, tout juste acquis par le Festival jazz et blues de Saguenay.

L'organisation du festival est bien fière d'avoir réussi à ériger en trois jours, au coin des rues Racine et Bégin, au centre-ville de Chicoutimi, cette installation de quelque 80 000 $ présentée pour une première fois dans la région.

« On voulait donner un petit " kick " à l'événement, sortir des salles de spectacle régulières », commente le coordonnateur du festival, Charles Boudreault. Il a travaillé durant deux ans avec le reste de l'équipe pour mettre le projet en oeuvre, rendu possible grâce à des subventions gouvernementales obtenues par le biais de l'Agence touristique du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

« Vous savez maintenant ce que ça fait d'être à l'intérieur d'une balle de golf », a plaisanté la partie masculine du duo sur scène mercredi soir.

duo électrisant

L'enceinte avait presque atteint sa pleine capacité, avec environ une centaine de personnes venues assister à la prestation gratuite de celui qui est considéré comme l'un des meilleurs musiciens et directeurs musicaux de la province et de celle surnommée la « reine du blues ».

Les artistes ont amorcé leur performance avec une pièce mettant en valeur leurs deux voix en harmonie. Nourris par les applaudissements et les sifflements du public, ils se sont rapidement réchauffés, malgré la soirée frisquette, pour livrer des interprétations puissantes.

En solo, la panoplie de sons que Paul Deslauriers sait tirer de sa guitare est impressionnante et enlevante. Dawn Tyler Watson n'a rien à lui envier, elle qui sait si bien bouger pour raconter une histoire à travers les chansons, avec une touche d'humour parfaite pour séduire l'assistance. Avec leurs regards complices, les deux artistes ont l'air de s'amuser et ils le partagent bien aux spectateurs conquis.

Le duo n'a pas besoin d'être accompagné d'autres musiciens grâce aux prouesses vocales de la chanteuse. Dawn réussit à imiter un saxophone en passant par toute la gamme de notes avec seulement sa bouche, une performance à voir absolument.

Les deux amis possèdent un répertoire varié de blues, folk, americana et rock. Ils sont aussi à l'aise sur scène en faisant répéter au public des classiques grisants, comme Come Together des Beatles, que certaines de leurs propres compositions plus calmes, telle la pièce maîtresse de leur plus récent opus Southland.

Dawn and Paul n'a que deux albums à son actif, préférant de loin les performances sur scène. Plusieurs spectateurs semblaient déçus de devoir quitter l'espace convivial qu'est le Dôme avant la fin du spectacle, qui a duré plus d'une heure avec un rappel, pour assister à leur programme principal de la soirée.

Il est fort possible que le nouveau lieu de diffusion semblable à un igloo se promène dans d'autres événements dans la région. Les organisateurs devront toutefois être prêts à assumer les coûts de l'entretien et du montage, qui ne sont pas encore connus, mais qui pourraient être assez élevés, souligne le coordonnateur Charles Boudreault.

Le Dôme Bell accueillera pour les trois prochains jours la formation Masson Stomp, suivie plus tard en soirée du Victor Wainwright Band.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer