Conférence sur le ballet d'hier à aujourd'hui

Marie Beaulieu vit pour la danse

La professeure et historienne de la danse Marie... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

La professeure et historienne de la danse Marie Beaulieu, originaire de Chicoutimi, prononcera une conférence le mardi 14 avril au Centre Mario Tremblay d'Alma

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Roger Blackburn
Le Quotidien

L'historienne, chercheuse et professeure au département de danse à l'Université du Québec à Montréal, Marie Beaulieu, Ph.D., prononcera une conférence intitulée Le ballet d'hier à aujourd'hui: ses clefs de compréhension demain au Centre Mario Tremblay d'Alma.

«Je vais leur parler d'histoire de la danse, de l'univers du ballet, des grands classiques, de leur structure, des origines du ballet, de l'organisation des grands classiques de l'époque romantique et pourquoi ces oeuvres sont si populaires à travers le temps», détaille la spécialiste originaire de Chicoutimi.

« Ce sera une rencontre animée avec des extraits vidéos et des photos. Les grandes oeuvres de ballet demeurent encore une référence de nos jours et l'ensemble des danses contemporaines s'inspire du ballet classique dans leur mouvement», indique celle qu'on considère comme une des grandes références en ballet classique au Québec.

Cet art d'expression corporelle a considérablement évolué au cours des dernières années, mais le ballet demeure toujours une base incontournable pour plusieurs disciplines. «Il ne faut pas être sectaire dans cette discipline. Toutes les formes de danse ont leur valeur et leur raison d'être. L'important c'est de se confronter au travail par le mouvement du corps, à le rendre malléable pour exprimer le geste», fait valoir Marie Beaulieu que le Quotidien a contactée par téléphone cette semaine.

Elle fait remarquer d'ailleurs que le monde du cirque ou les différents arts chorégraphiques ont recruté des danseurs classiques pour que les athlètes s'expriment autrement que par des acrobaties. «On mélange de plus en plus les genres de danse aujourd'hui. Les grands chorégraphes expérimentent de plus en plus de styles, même si le ballet classique demeure une porte privilégiée pour l'expression corporelle, car on n'a rien trouvé de mieux comme base», dit-elle en soulignant qu'il faut toujours y consacrer beaucoup d'efforts.

Vivre pour la danse

L'ancienne élève de l'Académie de ballet du Saguenay a voué sa vie à la danse et à l'enseignement de cet art. Formée principalement en danse classique et diplômée du Royal Academy of Dancing et de l'Imperial Society of Teatchers of Dancing en ballet, en danse contemporaine et danses nationales Marie Beaulieu compte plusieurs conférences et publications à son actif.

Ce rendez-vous proposé par Objectif scène et Ville d'Alma spectacles s'adresse à tous ceux qui ont un intérêt pour les diverses disciplines des arts de la scène. Celle qui a fait carrière dans la danse en passant par la direction des ballets de l'Opéra de Nice, par New York en plus de participer à des centaines de représentations de spectacles de danse a poussé ses études dans l'histoire de la danse au Québec, au Canada et dans le monde occidental au 20e siècle.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer