En résidence au Centre Sagamie d'Alma

Le premier choix d'Ève K. Tremblay

Ève-K. Tremblay vient de terminer sa résidence au... ((Photo le Quotidien, Laura Lévesque))

Agrandir

Ève-K. Tremblay vient de terminer sa résidence au Centre Sagamie à Alma, où elle a été accompagnée par Étienne Fortin, coordonnateur technique au centre.

(Photo le Quotidien, Laura Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Laura Lévesque
Le Quotidien

L'artiste multidisciplinaire Ève K. Tremblay, qui partage sa vie entre New York et Montréal, vient de terminer cinq jours de résidence au Centre Sagamie, à Alma. Ce passage lui a permis d'imprimer des séries de photographies qui seront présentées à Toronto, dans les Laurentides et aux États-Unis au cours des prochains mois.

Celle qui a effectué plusieurs stages dans des centres d'artistes à l'international en était à sa première fois en résidence au Québec. Et le centre Sagamie était le choix numéro un de cette artiste qui n'est cependant pas étrangère en sol saguenéen.

«Je suis la petite-fille de l'inventeur de la boisson Saguenay Dry», confie celle qui a vu le jour à Val-David.

«Et je voulais venir ici, car les conditions pour imprimer des photos sont exceptionnelles. Il n'y a pas de centre comme ça à Montréal ou à New York. Il faut venir jusqu'à Alma», mentionne la photographe rencontrée dans l'atelier de production du Centre Sagamie.

Le centre situé à Alma reçoit annuellement 400 demandes et une quarantaine de personnes en provenance du Québec, du Canada et de l'étranger obtiennent une place en résidence. Une équipe de techniciens assistent également les artistes dans leurs créations dans un vaste laboratoire informatique, comprenant quatre imprimantes numériques grand format.

«Notre but est de les supporter à long terme aussi. Oui, la résidence est d'une semaine. On apprend à travailler ensemble. Je me mets au diapason avec elle au niveau de la sensibilité de son travail. Je sais comment elle aime ses images. On est ensuite bien positionné pour développer d'autres projets avec l'artiste dans le futur», constate Étienne Fortin, coordonnateur technique au centre.

Et ça fonctionne, car Ève K. Tremblay a bien l'intention de revenir au Lac-Saint-Jean.

«Je veux venir au moins une fois par année ici. En ce moment, je suis à la fin de mon processus de création. Donc j'aimerais revenir pour "shooter" dans la région», souhaite l'artiste, visiblement éprise de la région et du centre d'artiste Sagamie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer