Valérie Blais

Une bonne bouffée de fraîcheur

Valérie Blais a offert son premier one-woman show... ((Archives, La Presse))

Agrandir

Valérie Blais a offert son premier one-woman show devant plus de 200 personnes hier soir à la salle Michel-Côté d'Alma. La comédienne qui s'est offert un détour vers l'humour a su habilement conquérir un auditoire qui s'était montré plutôt timide au départ.

(Archives, La Presse)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Joël Martel
Le Quotidien

Il y avait longtemps qu'un spectacle d'humour ne nous avait pas procuré une si bonne bouffée de fraîcheur. En effet, avec son one-woman show, Valérie Blais démontre qu'elle n'a rien à envier aux humoristes bien établis, mais surtout, qu'on peut très bien sortir des conventions en humour tout en proposant un produit final tout simplement hilarant.

Ce sont donc plus de 200 spectateurs qui se sont déplacés hier soir à la salle Michel-Côté afin d'assister à ce tout premier one-woman show de Valérie Blais. La comédienne qui s'est offert un détour vers l'humour a su habilement conquérir un auditoire qui s'était montré plutôt timide au départ.

Un peu à l'image d'un premier rendez-vous, on sentait bien que les spectateurs ne savaient pas sur quel pied danser au cours des premières minutes.

Or, la comédienne a amadoué de façon très efficace chaque personne dans la salle, et ce, sans rien forcer.

Il faut savoir que Valérie Blais traîne avec elle des textes très solides. Elle y aborde des thèmes où tout un chacun se retrouve sans jamais tomber dans le piège fatidique du plus petit dénominateur commun. Comme quoi on peut faire rire en s'élevant tout en propulsant son auditoire dans une vague de rire qui fait du bien au coeur et à la tête.

Parmi les thèmes proposés par Blais, les standards de beauté y passent un sacré mauvais quart d'heure.

L'humoriste introduira tout d'abord ce thème en jouant la carte de l'autodérision, en blaguant notamment sur sa taille forte. Cette habile stratégie lui permettra de s'affranchir de ses victimes suivantes.

Ainsi, elle se fera un malin plaisir à déboulonner le mythe de la grâce féminine tout en mettant sur un piédestal la comédienne André Lachapelle, et ce, en provoquant un déluge de fous rires chez les spectateurs.

Comme dans tout bon spectacle d'humour, on n'échappera pas au passage obligé de la sexualité; or la comédienne fera preuve d'ingéniosité en abordant la chose avec grande originalité.

Mais de tous ces tableaux au traitement fort rafraîchissant, le numéro final se distinguera totalement de par son côté universel, mais surtout, de par la livraison que l'humoriste en fera. Avec comme thème le conflit des générations, personne n'échappera aux observations délicieusement caustiques de l'humoriste. De la baby-boomer tout droit sortie de la Fontaine de Jouvence jusqu'au Y techno-dépendant en passant par le X perpétuellement pris en sandwich, ce numéro mérite à lui seul de donner sa chance à ce spectacle audacieux.

Évidemment, on ne rira pas constamment à gorge déployée pendant ce one-woman show, mais les éclats de rire se suivront à rythme bien soutenu et chacun d'eux se savourera avec plaisir.

Bien que l'on souhaite revoir la comédienne au grand comme au petit écran, espérons que cette aventure en humour se poursuivra, car sans la moindre ombre d'un doute, Valérie Blais mérite sa place dans la constellation de l'art comique.

Disons-le, on a déjà très hâte de voir la suite!

Jmartel@lequotidien.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer