Gailer quitte la direction

Ian Gailer agissait  jusqu'à dimanche comme directeur général... (Photothèque Le Quotidien)

Agrandir

Ian Gailer agissait  jusqu'à dimanche comme directeur général du festival Regard sur le court métrage au Saguenay.

Photothèque Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le directeur général du Festival Regard sur le court métrage, Ian Gailer, quitte ses fonctions pour occuper le poste de directeur général du Festival de cinéma de la Ville de Québec (FCVQ).

L'organisation de Regard a annoncé le départ de son directeur général, hier, par voie de communiqué. «C'est un festival qui se nourrit de talent, et maintenant je me suis dit qu'il avait besoin de quelqu'un qui a plus de talent que moi», mentionne Ian Gailer, à l'occasion d'une entrevue avec Le Quotidien.

Alors que Ian Gailer annonçait son retrait de Regard, Le Soleil apprenait qu'il devenait le nouveau directeur général du FCVQ. Marie-Christine Laflamme occupait ce poste au sein de l'organisation.

Ian Gailer entre en fonction le 1er avril. Il n'a toutefois pas à boucler ses valises et à faire ses boîtes en vitesse pour déménager vers la Capitale nationale.

«Tout est planifié, lance-t-il en riant. Un directeur général qui planifie un festival et qui ne se prend pas à l'avance, ça ne serait pas normal!»

Le nouveau directeur général aborde ses nouvelles fonctions avec enthousiasme. «C'est un défi qui demande une nouvelle façon d'aborder les choses, je passe du court au long (métrage), Québec est un nouveau milieu, et je suis nouveau, souligne-t-il. J'y arrive avec beaucoup d'humilité.»

Il quitte tout de même Regard

avec un pincement au coeur. «Je ne m'attendais pas à toute cette vague d'amour que je reçois», ajoute-t-il.

Records d'achalandage

M. Gailer peut partir l'âme en paix. Après huit éditions comme directeur général, il laisse derrière lui un festival sans dettes qui vient de battre ses records d'achalandage pour sa 19e édition.

Regard a enregistré cette année une augmentation en salle de plus de 10%, a fait savoir l'organisation par voie de communiqué.

«Des salles combles ont pu être constatées chaque jour du Festival, tous les soirs [...]", peut-on lire. L'organisation souligne que plus de 15 000 personnes se sont présentées en salle, au Marché du court, au Cabaret ou aux activités offertes entre le 11 et le 15 mars.

Mgauthier@lequotidien.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer