À La Baie vendredi

Le bonheur contagieux de Louvain

Comme le montre cette photographie captée l'an dernier,... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

Comme le montre cette photographie captée l'an dernier, à la Salle Michel-Côté d'Alma, Michel Louvain tient la forme et il le démontrera une nouvelle fois vendredi, à La Baie. Le crooner amorcera alors la tournée Les Années bonheur avec ses consoeurs Renée Martel et Chantal Pary

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Daniel Coté
Le Quotidien

Michel Louvain, chanteur country? Si ce concept vous fait sourire, dites-vous qu'il a produit le même effet sur l'inusable vétéran. Il a été le premier étonné quand son amie Renée Martel lui a soumis cette idée en prévision d'un duo, lequel sera offert dans le cadre du spectacle Les Années bonheur.

«Il y a des gens qui vont flipper sur leur fauteuil. Pour le medley country, on a été fouiller pas mal loin, jusqu'à L'adieu du soldat, une chanson du Soldat Lebrun. Après tout, les années de bonheur n'ont pas commencé avec Jeunesse d'aujourd'hui», a énoncé l'interprète hier, à l'occasion d'une entrevue téléphonique accordée au Quotidien.

La première escale sera le Théâtre du Palais municipal de La Baie, vendredi prochain. Le trio complété par Chantal Pary est attendu, puisque les ventes ont explosé partout au Québec. Il y a des salles où on a franchi le cap des trois soirs, preuve que la nostalgie est toujours de saison.

Comme pour le duo country, comme pour la fois où il a dansé le Gangnam Style à la télévision, Michel Louvain a d'abord opposé un refus avant de d'embarquer dans le projet élaboré par le producteur Martin Leclerc. Aujourd'hui, il réalise que le public avait le goût d'assister à un spectacle comme Les Années bonheur et lui-même se sent d'attaque.

«On répétera pendant deux jours à compter de lundi et j'ai hâte. On va faire revivre de belles choses aux gens et ceux qui nous verront à La Baie seront privilégiés. Les soirs de première, il y a toujours de la magie dans l'air», fait observer le crooner.

Effet de rareté

Chaque interprète aura l'occasion de se produire en solo et quand on sait le nombre de fois où ils ont campé au sommet du palmarès, on devine que le plus difficile sera d'élaguer quelques succès. Il faudra aussi ménager une place aux surprises et dans le cas de Michel Louvain, elles ne se limiteront pas à son incursion dans l'univers du country.

«Je ferai aussi un medley avec ma choriste, alors qu'on reprendra des pièces américaines comme Blue Moon. Je sais que dans la salle, il y aura des gens qui ont dansé là-dessus, dont les parents écoutaient cette chanson pendant leurs fréquentations. On sent qu'ils sont plusieurs à vouloir revivre ainsi des moments du passé», avance l'interprète.

Cette vague de nostalgie ne résulte pas uniquement du vieillissement de la population. Il y a l'effet de rareté qui s'exerce, un phénomène illustré par la disparition des émissions de variétés à la télévision. La demande est là, pourtant, qui ne demande qu'à être assouvie.

«Quand j'animais De bonne humeur, les cotes d'écoute augmentaient à chaque fois qu'on invitait des artistes oubliés, des gens qu'on ne voyait plus comme Jean Nichol et Rosita Salvador. Aujourd'hui, il y a juste de la place pour les quizz et l'humour», constate Michel Louvain.

S'il n'en reste qu'un pour tenir le fort, toutefois, ce sera lui. C'est ainsi qu'après Les Années bonheur, il préparera la tournée de ses 60 ans de carrière, qui coïncidera avec son 80e anniversaire de naissance. Ses fans de la région peuvent déjà cocher la date du 6 novembre 2016, moment où le crooner foulera la scène du Théâtre Banque Nationale de Chicoutimi.

«L'important est de commencer par le «booking» et on le fait maintenant sur trois ans. Le concept n'est pas défini, mais j'ai un projet d'album qui se rattachera à ça. J'aurai trois chefs d'orchestre: Scott Price, Guy Saint-Onge et Daniel Piché. Je veux aussi faire des duos avec Ginette et Céline, mais ça reste à confirmer», raconte Michel Louvain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer