Sébastien Pilote

Petit guide pour bien vivre le festival

Le cinéaste Sébastien Pilote invite les cinéphile à... ((Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque))

Agrandir

Le cinéaste Sébastien Pilote invite les cinéphile à vivre à plein le Festival Regard à fond.

(Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Roger Blackburn
Le Quotidien

«Organisez-vous pour voir le plus de films possible. Devenez boulimique, mettez le ''cocooning'' de côté durant cette fin de semaine et vivez le festival à fond». Le cinéaste Sébastien Pilote affirme que le Festival Regard sur le court métrage de Saguenay fait partie des plus importants sur la planète cinéma. C'est une richesse pour la région, nous sommes privilégiés», estime celui qui a cofondé cet événement avec Éric Bachand, il y a 20 ans.

Quand des gens demandent à Sébastien Pilote quelle programmation il faut voir durant le festival il répond: «c'est comme une boîte de chocolats, il faut en manger plusieurs pour tomber sur ceux qu'on aime. C'est ce qu'il y a de bien dans ce festival, la programmation n'a jamais cédé au populisme. L'équipe a toujours pris soin de présenter côte à côte un film populaire et un film qui dérange, c'est ça la cinéphilie», laisse tomber le cinéaste qui a reçu le journaliste du Progrès-Dimanche à sa résidence de Chicoutimi cette semaine.

Programmation

Pour vivre le festival à plein, Sébastien Pilote suggère de se documenter et regarder la programmation. Au-delà du titre, du synopsis et des acteurs, les cinéphiles doivent aussi s'intéresser aux réalisateurs pour savoir si un court métrage pourrait leur plaire. «En faisant des recherches sur le cinéaste, on découvre que c'est lui qui a réalisé un film qu'on a déjà vu et qu'on aime», dit-il.

Le Festival Regard sur le court métrage est une véritable richesse pour la région. «Des milliers de jeunes ont la chance de visionner des courts métrages dans le cadre d'activités scolaires. Il y a peu d'élèves que Québec qui ont cette chance de prendre contact avec un produit qui n'est pas grand public et qui est différent de ce qu'offre Hollywood», fait remarquer Sébastien Pilote relevant le fait que le public de la région est très connaisseur et critique en matière de cinéma. «On peut se mettre dans la peau d'un juge en choisissant une catégorie en compétition pour essayer de trouver le gagnant. C'est une autre façon de vivre le festival.

Regard, on le sait, c'est plus que des projections de films. «Les gens ne doivent pas se gêner. Il n'y a pas de problème à aborder les cinéastes et les comédiens qu'on rencontre pour leur parler de leur métier. Ils se feront un plaisir de discuter avec vous lors des rencontres informelles qui se font très souvent au Cabaret de l'Hôtel Chicoutimi en fin de soirée», assure Sébastien Pilote qui fait partie des abonnés de fins de soirée.

Le réalisateur des films Le vendeur et Le démantèlement travaille présentement à l'écriture de deux nouveaux projets cinématographiques qu'il espère tourner ici dans la région cet automne. Il est demeuré discret sur la nature de ses projets. Si vous le rencontrez dans le cadre de Regard, vous pourrez tenter de lui tirer les vers du nez...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer