Nouveau spectacle à Jonquière

Marie-Pierre Arthur, fille de gang

Marie-Pierre Arthur a hâte de présenter ses nouvelles... ((Courtoisie))

Agrandir

Marie-Pierre Arthur a hâte de présenter ses nouvelles pièces au Café-Théâtre Côté-Cour de Jonquière, où elle se produira demain soir.

(Courtoisie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Daniel Coté
Le Quotidien

Les Africains disent que ça prend un village pour élever un enfant, un principe qui s'applique également à la conception d'un album. Nouvelle manifestation de ce phénomène, le dernier-né de Marie-Pierre Arthur, Si l'aurore, montre à quel point les voies de la création sont poreuses.

Ça commence avec les influences musicales. Il y a du Fleetwood Mac dans Rien à faire et des relents de Al Green à différents endroits sur l'encodé. « Ç'a beaucoup joué chez nous. L'album vert, par exemple », a confirmé la chanteuse il y a quelques jours, à l'occasion d'une entrevue téléphonique accordée au Quotidien.

Elle référait à Lets's Get Together, oeuvre majeure du vétéran de la soul. C'est une chose qui remonte loin dans son parcours d'auditrice, possiblement à l'enfance. Comment ces rythmes ont-ils abouti sur son disque? « Je n'y pense pas au moment de composer. C'est en le faisant que je m'approprie ces musiques. Ça me fait chanter autre chose », répond l'artiste.

Ses musiques, elles, témoignent de son côté fille de gang. Les collaborateurs, menés par son chum François Lafontaine, sont les mêmes qu'on verra aux côtés de Marie-Pierre Arthur demain à 20 h 30, au Café-Théâtre Côté-Cour de Jonquière. Guillaume Doiron (guitare), Sam Joly (batterie) et Joe Grass (guitare), notamment.

D'autres, qui seront absents, ont tout de même apporté leur pierre à l'édifice. C'est le cas du jazzman originaire de Chicoutimi, le saxophoniste Yannick Rieu. On l'entend sur une seule plage, Comme avant. Son solo a l'air d'avoir été intimement maillé à la chanson, alors qu'il fut ajouté in extremis, à la suite d'un beau flash.

« On l'a vu en spectacle, moi et Frank (François Lafontaine), et on a capoté. On a alors décidé d'ajouter un solo de sax et même si c'est vu comme une affaire un peu rétro, on ne boude pas notre plaisir. Ce gars-là est épeurant. Il y a tellement d'énergie quand il joue », s'émerveille Marie-Pierre Arthur.

Les mots pour le dire

Un autre ingrédient essentiel à la réussite de l'album a pour nom Gaële. C'est elle qui trouve les mots qui expriment le mieux ce que ressent son amie, qui a eu recours à ses services pour chacun de ses enregistrements. « J'écrivais de façon terre-à-terre. J'étais poignée », se souvient la chanteuse.

La parolière était venue à la rescousse et Marie-Pierre Arthur ne peut plus s'en passer. Quand vient le temps d'écrire des textes, les deux femmes se lancent dans de longues discussions qui aident à cristalliser la pensée. Leur modus operandi nécessite une grande complicité, cependant.

« Je suis très intrusive, admet la chanteuse. Je peux demander à Gaële de garder les trois premières lignes, puis de sauter aux dernières. On peut aussi produire quatre pages de texte pour aboutir avec quatre lignes. Je serais d'accord pour travailler avec d'autres personnes, mais je ne sais pas ci ça marcherait aussi bien. »

Pour revenir au spectacle, il arrive très tôt après le lancement de Si l'aurore, ce qui correspond au désir de Marie-Pierre Arthur de battre le fer pendant qu'il est chaud. Pourquoi attendre que les nouvelles pièces fassent leur chemin dans la tête des gens, tout en rongeant son frein jusqu'à l'automne?

« Ça rend fou d'attendre six mois pour jouer tes choses, explique la chanteuse. La tournée commence et t'as déjà d'autres idées en tête. Après un an et demi entre quatre murs, il était temps que je sorte et c'est bien que l'un des premiers shows ait lieu au Côté-Cour. On y est toujours allés et cette salle est dans mon "best". C'est le gros party. On va se gâter. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer