Une pause pour Mes Aïeux

Le temps d'une grande respiration

C'était il y a deux ans, à Dolbeau-Mistassini.... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

C'était il y a deux ans, à Dolbeau-Mistassini. Le groupe Mes Aïeux était engagé dans ce qui constitue sa dernière tournée à ce jour. Les membres se sont ensuite accordé une pause dont la longueur reste à déterminer.

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Daniel Coté
Le Quotidien

«Quand s'arrêteront-ils? Ça, seul le Diable le sait», est-il écrit dans la biographie du groupe Mes Aïeux figurant sur son site Internet.

Ce texte écrit lors de la sortie de son dernier album, À l'aube du printemps, est plus d'actualité que jamais. Depuis ce temps, il y a eu une longue tournée et de belles assistances défiant la tendance baissière qu'on remarque dans le monde de la chanson.

Tout allait bien, ce qui n'a pas empêché le quintette de peser sur le bouton Pause, ainsi que le confirme la violoniste Marie-Hélène Fortin. Rencontrée mardi, afin de parler de la Bourse Objectif Scène, elle a confirmé qu'aucun projet n'était caressé en ce moment. La feuille est aussi blanche que le toit des maisons en cette saison plus polaire qu'à l'ordinaire.

«Après 18 ans, on ressent un petit essoufflement. C'est pour cette raison que pour la première fois, on ne voulait avoir aucun engagement. Il n'était pas question de faire un simple arrêt, avec l'idée qu'il y aurait des contrats à honorer par la suite. Chacun est libre de profiter de cette période pour explorer autre chose», fait remarquer la musicienne.

Elle-même a investi une partie de son temps à la maison, afin de s'occuper de sa fille de deux ans. L'automne dernier, par contre, le cinéma lui a fait des yeux doux par l'entremise de Paul à Québec. Un petit rôle, affirme celle qui possède de longs états de service en tant que comédienne.

On peut aussi la voir sur quelques scènes du Québec, mais pas avec son groupe. Marie-Hélène Fortin participe au spectacle Légendes d'un Peuple: Le Collectif, conçu par Alexandre Belliard. «Je joue sur deux pièces et j'en chante une autre», note la musicienne, qui regrette qu'aucune escale ne soit prévue au Saguenay-Lac-Saint-Jean, du moins pour le moment.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer