Alejandra Ribera au Café-Théâtre Côté-Cour

Retour d'une grande artiste

Alejandra Ribera amorcera un nouveau segment de sa... ((Archives))

Agrandir

Alejandra Ribera amorcera un nouveau segment de sa tournée vendredi, à la faveur d'un spectacle présenté au Café-Théâtre Côté-Cour de Jonquière.

(Archives)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Daniel Coté
Le Quotidien

(Chicoutimi) Ceux qui l'ont entendue il y a deux ans, lors du spectacle Danse Lhasa Danse présenté à Chicoutimi, savent qu'Alejandra Ribera possède une forte présence. Ses interprétations nourries par une grande intériorité ne laissent pas indemne, ce qui permet d'anticiper de bien belles choses en vue de son passage au Café-Théâtre Côté-Cour de Jonquière, vendredi à 20h 30.

La dame y défendra son plus récent album, La Boca, en compagnie d'un guitariste et d'un contrebassiste. Le trio a beaucoup tourné au Québec et dans le reste du Canada, tout en jetant un oeil de plus en plus intéressé du côté de l'Europe. C'est d'ailleurs en France que le représentant de Progrès-Dimanche a contacté la chanteuse.

Je séjourne à Paris depuis deux mois afin d'écrire de nouvelle pièces et je retournerai en France pour donner des spectacles en mars, a raconté Alejandra Ribera. Je ferai quelques premières parties pour Arthur H, ce que je trouve agréable parce que suis l'une de ses fans. Ça va préparer le terrain d'ici à la sortie locale de La Boca, en septembre.»

Arthur H a participé à un duo qui figure sur son album à elle, une composition intitulée Un cygne la nuit. C'est la seule chanson en français que renferme l'enregistrement sorti il y a un an. Traduite par Jim Corcoran, elle fera partie du programme livré à Jonquière.

«Nous proposerons également des pièces en anglais et en espagnol, ce qui sera fait dans un cadre intimiste, en mode acoustique. Le disque renferme des arrangements touffus, avec des cuivres et des percussions, mais sur scène, nous revenons au contexte dans lequel les chansons ont été créées. C'est plus dépouillé», annonce l'artiste.

Le rendez-vous du Côté-Cour sera le premier d'une séquence qui s'étirera sur trois semaines. Elle en profitera pour introduire quelques compositions nées après la sortie de La Boca, mais avant son séjour à Paris. «J'écris beaucoup et de plus en plus, j'intègre des harmonies vocales. Mes partenaires chantent très bien», fait valoir Alejandra Ribera.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer