Mauvaises graines, de Vicky Bouchard

Le pouvoir de la rédemption

La troupe de théâtre Frascq se prépare à... (Photo courtoisie, Sarah-Jane Munger)

Agrandir

La troupe de théâtre Frascq se prépare à créer une pièce de la Saguenéenne Vicky Bouchard, Mauvaises graines. Outre l'auteure, 7e à partir de la gauche, ce spectacle mobilise les comédiens Jean-Simon Boulianne, Sabrina Bergeron, Christine Rivest-Hénault, Stéphane Rioux, Myriam Ouellet, Julie Tremblay-Cloutier, Heidie Joubert, Marilyne Tremblay, Réjean St-Gelais et Charles-Érick Matton.

Photo courtoisie, Sarah-Jane Munger

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Daniel Coté
Le Quotidien

(Chicoutimi) Dans une vie antérieure, Vicky Bouchard a travaillé avec des personnes judiciarisées. Son rôle consistait à favoriser leur réinsertion sociale, une démarche qui est à l'origine de Mauvaises graines, une pièce qu'elle a écrite et mise en scène, laquelle sera présentée les 30 et 31 janvier, au Café-Théâtre Côté-Cour de Jonquière.

Cette production de la Troupe Frasqc, formée de comédiens amateurs, donnera la parole à Mike Pouliot. Le personnage campé par Jean-Simon Boulianne est un tenancier de bar engagé sur une pente glissante. Hanté par la mort de son père, portant plus que sa part de tristesse, il vend de la drogue sans se poser de questions jusqu'au moment où le destin lui envoie des signaux de plus en plus insistants.

«Mike est secoué en apprenant que sa mère (un rôle assumé par Marilyne Tremblay) a un cancer. En même temps, il est intéressé par une femme. C'est par elle que la lumière pourrait entrer dans sa vie», a raconté Vicky Bouchard il y a quelques jours, lors d'une entrevue accordée au journal.

Elle qui avait écrit des comédies musicales avant de pondre Mauvaises graines, il y a trois ans, dit avoir intégré une touche d'humour à son texte. N'empêche que le propos est sérieux, qu'il touche au coeur de son ancienne pratique. «Je me suis souvent demandé si ça existait, des gens irrécupérables. Moi, je n'en ai pas rencontré beaucoup», laisse-t-elle entendre.

Une expérience concluante

Mauvaises graines mobilisera dix comédiens sur la modeste scène du Côté-Cour. Ils prêteront vie à des personnages comme Roméo Lajoie, un dur au coeur tendre (Charles-Érick Matton), le toxico Claude Couillard (Stéphane Rioux), la serveuse Béa (Heidie Joubert), ainsi que les soeurs Couillard (Myriam Ouellet et Julie Tremblay-Cloutier).

Ils évolueront dans un décor élaboré par Mylène Leboeuf-Gagné, celle qui a aménagé la maison coupée en deux de Saint-Fulgence. «On a un juke-box et plein d'affaires de bar. C'est sûr qu'on va occuper tout l'espace», annonce Vicky Bouchard, qui travaille sur le spectacle depuis septembre, en compagnie des membres de l'équipe.

La metteure en scène tenait à présenter la pièce au Côté-Cour en raison de l'intimité que favorise ce lieu. «C'est une salle que j'adore, confie-t-elle. Il y a une proximité avec le public et l'acoustique est bonne. Cette fois, on voulait faire du théâtre sans porter un micro-casque.»

Des comédies musicales comme L'écrivain et Gueule de bois, ainsi que Paradise, lui ont permis d'assouvir - temporairement - son désir d'écrire pour la scène. Mauvaises graines était parti pour jouer dans les mêmes talles, mais plus le texte mûrissait, plus l'auteure l'épurait. Les chansons qui y avaient été greffées ont peu à peu disparu.

«Ça m'a permis de mieux articuler l'histoire, d'approfondir le sujet. Je ne me considère pas comme un grand écrivain, mais comme un écrivain en développement», résume modestement Vicky Bouchard. Elle ajoute que les profits tirés du spectacle seront versés à Saguenay en scène, en vue de sa prochaine création. C'est ce groupe qui lui a donné sa première chance en produisant Paradise.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer