Lapointe se donne à 100%

Éric Lapointe était en grande forme, hier soir,... ((Photo Rocket Lavoie))

Agrandir

Éric Lapointe était en grande forme, hier soir, sur la scène de La Saguenéenne de Chicoutimi. Il a trinqué avec les 1600 spectateurs présents.

(Photo Rocket Lavoie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patricia Rainville
Le Quotidien

(CHICOUTIMI) Le temps des Fêtes ne semble pas avoir d'emprise sur Éric Lapointe. C'est dans une forme olympienne qu'il est monté sur la scène de l'hôtel La Saguenéenne de Chicoutimi, hier soir, histoire de trinquer avec les 1600 spectateurs venus assister à son traditionnel Party des Fêtes. Du rock à l'état pur, comme seul Lapointe est capable d'offrir.

Les fans du rockeur étaient visiblement impatients, hurlant à chaque petit mouvement sur scène, avant la levée du rideau. Mais c'est lorsque les lumières se sont éteintes que la foule s'est enflammée. Et aux premières notes des pièces Homme sauvage et Bobépine, le party était décollé.

«Je ne suis pas venu chanter pour vous ce soir. Je suis venu chanter avec vous! Montrez-moi votre fierté de bleuet, parce qu'en faisant le tour de la province, je veux savoir c'est où que ça chante le plus fort», a lancé Éric Lapointe, devant des spectateurs qui avaient visiblement le goût de fêter.

Chantant le refrain d'Un beau grand slow à tue-tête, les Saguenéens et les Jeannois ont montré de quoi ils étaient capables. «Eh bien, je pense que vous venez de battre un record!», a remercié l'auteur-compositeur-interprète.

En plus de ses chansons les plus connues, l'indomptable Éric Lapointe, l'éternelle cigarette au bec, a offert quelques-unes de ses nouvelles compositions, pour le plus grand plaisir des spectateurs. Et bien qu'elle n'en avait pas vraiment besoin, la foule s'est réchauffée de quelques degrés aux premières notes de Bartendresse. Quelques spectatrices mieux situées que d'autres ont pu «se gâter» en caressant les fesses de leur idole, qu'il avait gentiment mises à la disposition de la foule, en se retournant. Mais, n'ayez crainte, le chouchou des Québécois est resté habillé tout au long de la soirée...

Invités

Fidèle à son habitude, le Party des Fêtes de Lapointe réunissait quelques artistes-surprises. Cette année, c'est le frère d'Éric, Hugo Lapointe, la finaliste de La Voix Valérie Lahaie et Rick Hughes qui étaient de la partie. Mais il a fallu attendre la 14e chanson de la soirée pour que l'un des invités offre une performance solo. C'est Hugo Lapointe qui a brisé la glace avec la pièce de circonstance 23 décembre.

«Je suis désolé, je n'ai pas eu bien le temps de préparer des chansons de Noël, car j'ai été pas mal occupé avec l'enregistrement de La Voix cet automne», s'est excusé Éric Lapointe. Mais la foule ne lui en a pas tenu rigueur. Qu'on se le dise, c'est surtout pour lui et pour son répertoire que les gens s'étaient déplacés. Et Éric Lapointe pourrait bien venir une vingtaine de fois dans la région par année qu'il continuerait fort probablement à attirer les foules. Parce que c'est ce qui fait la particularité du rockeur. Il ne démode pas. Et ses Marie-Stone, Bobépine et N'importe quoi ne vieillissent pas.

Heure de tombée oblige, la journaliste du Progrès-Dimanche a dû quitter les lieux avant la fin des festivités. Mais, une chose est certaine, le party était bel et bien lancé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer