«Bebye làla»: tout le monde y passe

La présentation publique du Bebye làlà, hier à la salle François-Brassard du... (Michel Tremblay)

Agrandir

Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Roger Blackburn
Le Quotidien

(JONQUIÈRE) La présentation publique du Bebye làlà, hier à la salle François-Brassard du Cégep de Jonquière, s'est dégusté comme du véritable bonbon pour les gens qui suivent l'actualité régionale. La dernière édition de la revue de l'année régionale réalisée par la compagnie Jim&Jane Productions s'est payé la tête de nos politiciens et de ceux qui ont marqué l'actualité 2014.

Tout le monde y passe. Le maire de Roberval qui s'entend avec les Innus de Mashteuiatsh pour commercialiser l'eau du lac Saint-Jean sous l'appellation " Eau Toktone "; le déménagement du bureau des passeports de Jonquière à Chicoutimi; un Bernard Noël jeune enfant qui se fait réprimander par sa mère parce qu'il pige dans le plat de bonbons; Line Gagnon, l'organisatrice électorale du maire Jean Tremblay, présidente des Fêtes du 175e et présidente de la Pulperie de Chicoutimi, prend le contrôle de la ville et se transforme en LINEBUSMAN dans une imitation qui deviendra un grand classique de la comédienne Maude Côté.

Les créateurs du Bebye làlà n'ont épargné personne en cette année 2014 fébrile en scandales et rebondissements de toutes sortes. À l'image du maire Tremblay qui a écrit le livre Croire ça change tout, le président de l'arrondissement de Chicoutimi, Jacques Fortin, a écrit son livre : Boire ça change tout!

Les sketches sont bien montés et l'émission humoristique alterne efficacement les chansons, les parodies et les vidéoclips pimentés par le bulletin de nouvelles de Joël Martel. Les reportages des journalistes couvrent la planète alors que l'avion du Vol 370 Malaysia Airlines se serait probablement écrasé à la Place du citoyen à Chicoutimi dans une mise en scène très originale.

L'interdiction de toucher les bêtes au Zoo de Falardeau a des échos jusque dans les isoloirs du Kabaret J.R. alors que Promotion Saguenay devient un organisme indépendant de la ville pour faire enquête. Au chapitre des faits divers, Le pastagate à Chicoutimi met en relief l'opération policière Al dente qui a démantelé un important réseau de trafiquants de nouilles au poulet.

La bande-annonce du dernier film de Sébastien Pinotte intitulé Le déneigement s'inspire d'une histoire vraie sur les quartiers blancs de Saguenay avec un Benoît Lagrandeur qui met tout sont talent de comédien au service du déneigement.

L'animatrice Myriam Segal dans une parodie de Steven Seagal se bat comme une vedette de cinéma, le rap à 600 piasses de Jean Tremblay, le comité de séduction pour la Coupe Memorial, Zoé Zebra de La Baie dans sa performance avec 25 gars, le maire de Saint-Fulgence avec sa maison coupée en deux, l'interdiction de tondre le gazon le dimanche, vraiment on a l'impression qu'à Saguenay, il y a plus d'événements que dans le Québec tout entier.

Un des bons coups du Bebye làlà est le clin d'oeil au lock-out dans le secteur automobile dans la région. Ce n'était pas évident pour les scripteurs de toucher cette corde sensible et ce drame humain qu'on observe tous les jours sur le bord des artères principales de Saguenay. Dans le sketch, on voit les mécaniciens de retour au travail, mais qui ont gardé les réflexes de ce long conflit de travail.

Le maire Jean Tremblay, qui s'impose comme la tête de Turc de ce spécial humoristique, se retrouve au ciel dans un concept de La Voix (La Foi) alors que personne ne retourne sa chaise pour le prendre dans son équipe sauf Lucifer évidemment.

La Honte est dans le pré, avec la participation de Luc d'Alma, Richard Brabant du Camping Jonquière est engagé pour faire le père Noël, mais il a pris des vacances dans le temps des Fêtes. Le chef Francis Vallée de Roberval invite Rambo Gauthier à son émission de cuisine pour une recette de tarte aux bleuets " aux crisses de Bleuets qui volent nos jobs sur la Côte-Nord ".

Dommage que ce soit la dernière édition, la 2014 est de loin la meilleure. La parodie d'Unité 9 " Nullité 69 " avec la complicité de Simon Roy Martel s'amuse vraiment avec la prison de Roberval.

Les créateurs ont eu droit à une ovation de la part des 600 personnes dans la salle pour cette dernière production qui doit s'écouter en famille dans le temps des Fêtes. Le Bebye làlà est disponible en ligne, ne manquez pas ça.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer