Une chanson en vidéo

L'auteur-compositeur-interprète François Harvey (Frank et le Cosmos) de... (Courtoisie)

Agrandir

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Roger Blackburn
Le Quotidien

(CHICOUTIMI) L'auteur-compositeur-interprète François Harvey (Frank et le Cosmos) de Chicoutimi se prépare à lancer un album de chansons visuelles avec la complicité de cinéastes. Un projet innovateur en collaboration avec la Bande Sonimage, la référence régionale en cinéma.

L'artiste a enregistré cinq chansons originales qu'il a confiées à cinq cinéastes pour que ces derniers réalisent un court métrage inspiré des pièces musicales. Le lancement est prévu dans le cadre du Festival Regard sur le court métrage à la mi-mars.

«C'est un projet né d'une réflexion sur les modes de diffusion de la musique. La tendance n'est plus aux albums et au CD et lancer des chansons sur Internet ce n'est pas une démarche qui me parle beaucoup, je voulais donc réaliser un album audiovisuel», explique François Harvey qui a enregistré les pièces à l'église Saint-Cyriac avec les musiciens de Frank et le Cosmos.

Le musicien a rencontré les gens de la Bande Sonimage pour expliquer son projet et l'accueil a été très favorable dès le départ.

«On a retenu cinq cinéastes professionnels de la région, Nicolas Lévesque, Jean-Marc E. Roy, Christine Lavoie, Noémie Payant-Hébert et Samuel Pinel-Roy, à qui j'ai confié les pièces musicales. Ils ont maintenant carte blanche pour réaliser leur film, je ne veux pas m'immiscer dans le processus de création, ça va jeter un regard nouveau sur mes compositions. Ils se laisseront inspirer par la chanson», détaille l'artiste qui se dit cependant impatient de voir le résultat.

«La Bande Sonimage a accepté de se joindre à François Harvey pour la création de cette série de cinq courts métrages, car la musique qu'il compose colle bien à la vidéo. C'est une musique qui peut être planante, qui fait travailler l'imaginaire, tel qu'on la connaît au cinéma», a fait valoir Claudia Chabot de Sonimage.

«Ce projet repousse les limites du vidéoclip, parfois plus proche de la vidéo d'art que du cinéma narratif. C'est donc une belle forme d'expérimentation pour des cinéastes aussi créatifs que ceux qui ont été sélectionnés pour les réaliser. La durée de chaque oeuvre vidéo sera de la même durée que la chanson. Ce projet a comme stratégie de circuler sur différentes plates-formes vidéos et médiatiques comme La fabrique culturelle de Télé-Québec et les médias sociaux», informe Claudia Chabot, précisant que les cinéastes débuteront les tournages dans les prochains jours.

Pour l'auteur-compositeur-interprète l'expérimentation vaut la peine, car il considère que la musique perd un peu de ses charmes dans certaines formes du numérique. «Les images à la télé nous sont présentées en HD avec une qualité supérieure alors qu'en musique on a l'impression de reculer avec la qualité du son qui diminue d'un transfert de plate-forme à l'autre, estime le musicien qui reconnaît tout de même la valeur des médias sociaux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer