Klô Pelgag au Café-Théâtre Côté-Cour

Klô Pelgag traverse une période faste, marquée par... ((Photo Olivier Jean))

Agrandir

Klô Pelgag traverse une période faste, marquée par de nombreux concerts, ainsi que des prix saluant la réussite que constitue son premier album. Autre signe que les choses vont bien, la jeune femme se produira devant une salle comble, demain soir, au Café-Théâtre Côté-Cour de Jonquière.

(Photo Olivier Jean)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Daniel Coté
Le Quotidien

(Chicoutimi) « Je suis contente de voir que ça parle à beaucoup de gens, qu'ils s'intéressent à quelque chose d'aussi différent. Ça me fait sentir moins seule dans mes goûts. Je suis reconnaissante », a confié Klô Pelgag il y a quelques jours, à la faveur d'une entrevue téléphonique accordée au Quotidien.

La chanteuse aura une raison supplémentaire de se sentir gratifiée, puisqu'elle se produira à guichet fermé, demain, au Café-Théâtre Côté-Cour de Jonquière. Au succès de son premier album, L'alchimie des monstres, s'est ajouté un buzz alimenté par ses performances théâtrales, de même que ses interventions pleines d'humour et qui, plus souvent qu'autrement, arrivent de très loin au champ gauche.

Il en a été question à la suite du gala de l'ADISQ, où des gens n'ont rien compris aux remerciements articulés par l'artiste. Pour entrer dans sa logique décalée, pour en saisir l'esprit, il est préférable de la voir sur scène, un lieu où elle a le temps de placer des repères.

« J'aime parler au public et c'est toujours sur le mode de l'improvisation, afin que chaque spectacle soit unique. L'important est que ce soit authentique et dans ce contexte, certains moments sont magiques, d'autres pas. Disons qu'il y a une forme d'organisation dans la désorganisation », décrit Klô Pelgag.

À Jonquière, elle est ses cinq camarades exploreront L'alchimie des monstres, tout en laissant voir de nouveaux trucs qui pourraient aboutir sur le prochain album. Celui-ci se fera désirer, puisqu'il reste un an de tournée et que les temps libres se font rares. Tout en admettant qu'il est fatigant de ne jamais coucher dans ses affaires, la jeune femme accepte de bon coeur la rançon du succès.

« Une chose que j'apprécie, c'est le fait qu'il y ait plein de jeunes, même des enfants, lors de mes spectacles. J'aime leur énergie. Souvent, ce sont eux qui embarquent les autres » , note Klô Pelgag. Toujours pour susciter l'adhésion du public, elle mise sur des costumes et des décors qui trahissent son goût pour le cinéma et le théâtre. À ses yeux, c'est un bon moyen de délimiter l'univers d'un artiste.

Quant à ceux qui l'inspirent en tant que créatrice, ils ont pour trait commun d'être des esprits libres, des gens de caractère. « Moi aussi, j'essaie de transformer des émotions en images. Je vois l'écriture comme une forme d'expiation et j'accorde beaucoup d'importance aux textes parce que j'ai peur de m'ennuyer en les interprétant », raconte l'auteure de La neige tombe sans se faire mal. o

S'il est trop tard pour entendre Klô Pelgag au Côté-Cour, précisons que deux autres spectacles la ramèneront au Saguenay-Lac-Saint-Jean au début de 2015. La jeune femme se produira le 27 février, à la Salle Azimuth de Saint-Félicien, avant de migrer au Sous-Bois de Chicoutimi, le lendemain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer