Nouvel album de Marie-Ève Côté

C'est encore mieux la deuxième fois

Marie-Ève Côté est fière de présenter son deuxième... ((Photo Jeannot Lévesque))

Agrandir

Marie-Ève Côté est fière de présenter son deuxième album, Chaque seconde. C'est la première fois que la jeune femme accorde autant de place à ses compositions, elle qui s'est fait connaître en tant qu'interprète à l'émission Star Académie.

(Photo Jeannot Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Daniel Coté
Le Quotidien

(Chicoutimi) C'est une histoire du show-business, mais avec une fin heureuse. Marie-Ève Côté était de passage au journal, hier, afin de présenter l'album Chaque seconde. Pour la première fois, la jeune femme a écrit tous les textes, ainsi que les musiques, et pour la première fois, elle ressent une fierté que rien ne saurait altérer.

«J'ai fait un disque en 2009, Maintenant... Femme, mais on dirait que celui-ci est le premier, confie Marie-Ève Côté. L'autre était rock et m'a permis de libérer des émotions qui venaient de loin. J'ai tourné la page sur des choses douloureuses à ce moment-là. Par contre, c'est différent de partir de ses paroles et de ses musiques comme je viens de le faire. Je chante mieux et je pense que ça s'entend.»

Elle qui a grandi en écoutant les balades qu'affectionnaient ses parents, qui a fait les beaux jours de l'émission Star Académie avec sa reprise du succès de Nicole Croisille, Une femme avec toi, est revenue à sa vraie place. Et contrairement à sa première incursion dans le monde merveilleux de l'industrie du disque, où les appuis anticipés ne se sont pas matérialisés, l'artiste se sent en confiance.

C'est une compagnie formé par son conjoint Martin Dagenais et un ami du couple, Gérald Beaulieu, qui a chapeauté le nouveau projet. Le réalisateur Jeff Grenier constitue un autre visage familier et d'emblée, il a su comment servir les compositions. «Jeff a compris mon univers, le son que j'avais en tête. C'est un son à la fois moderne et nostalgique», énonce Marie-Ève Côté.

La gestion des attentes

Quand on lui demande quel titre est le plus personnel sur Chaque seconde, la chanteuse répond sans hésiter. Il s'agit de J'y croirai encore, l'hymne de toutes les déceptions et de la résilience. On parlait de son premier disque tantôt, mais ce n'est qu'un chapitre de l'histoire. Il y a eu plein d'autres raisons de douter de soi et d'autrui.

«Mon cheminement professionnel a été dur. Des non, j'en ai reçu à la pelletée. Il y a des gens qui ne voulaient même pas entendre mes maquettes parce que j'avais fait Star Académie», rapporte Marie-Ève Côté. Tout en affirmant que les responsables de l'émission étaient de bonne foi, elle déplore le fait qu'il y a eu des promesses en l'air et que les candidats ont été mal préparés au retour à la vraie vie.

«J'étais comme un poisson dans l'eau pendant le concours. Après, par contre, je me suis retrouvée seule à gérer une popularité sans nom, la popularité de quelqu'un qui serait rendu à son dixième album, énonce la chanteuse. Je suis tombée de haut et c'est pour cette raison que si je refaisais Star Académie, mes attentes seraient différentes.»

Le choc a été dur, au point de l'éloigner du piano pendant un an, faute de désir et d'énergie. Ce sont les comédies musicales qui l'ont maintenue en selle, des productions comme Un violon sur le toit, avec Denise Filiatrault, de même que La vie des anges et Nostalgia. Dans une veine similaire, Marie-Ève Côté a créé Memories, l'histoire musicale de Barbra Steisand, il y a deux ans.

Sans offrir une imitation de la Funny Girl, ce spectacle raconte sa vie, son parcours difficile, en reprenant ses classiques. Une expérience qui a ramenée l'artiste à sa vraie nature, au point de réveiller son désir de produire des chansons. «C'est pour ça que Memories a été une révélation pour moi. Je suis une chanteuse à voix et à textes. J'aime faire des ballades», décrit-elle.

Memories a été mis sur la glace au profit de Chaque seconde, mais il faut s'attendre à le voir réapparaître dans un avenir pas trop lointain. D'ici là, Marie-Ève Côté entend défendre ses compositions à la faveur d'une tournée à géométrie variable, parfois en solo, parfois avec des musiciens. «Je veux aller partout. La route ne me fait pas peur», lance-t-elle en souriant.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer