Un marathon de l'horreur pour Bouchard

Auriez-vous les nerfs assez solides pour entreprendre le visionnement de 31... (Jeannot Lévesque)

Agrandir

Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Joël Martel
Le Quotidien

(CHICOUTIMI) Auriez-vous les nerfs assez solides pour entreprendre le visionnement de 31 films d'horreur en 31 jours? C'est le marathon pour le moins original auquel se prête le Saguenéen Sébastien Bouchard.

Joint au téléphone, hier, en après-midi, Sébastien Bouchard en était au sixième jour d'un mois complet à visionner quotidiennement un film d'épouvante. Ce projet insolite qui s'inscrit dans les festivités d'Halloween est pour lui une occasion rêvée afin de donner une chance à certaines productions qui manquent à son répertoire, mais aussi pour donner le goût à tout un chacun de découvrir le cinéma de genre.

D'entrée de jeu, il faut savoir qu'un tel type de marathon de cinéma d'horreur existe depuis déjà quelques années chez nos voisins américains. Étant à la barre d'un podcast (émission radiophonique diffusée sur le web) dédié notamment au cinéma d'épouvante intitulé Horreur Gamer, Sébastien Bouchard a donc décidé d'adapter cet événement pour un auditoire francophone.

À cet effet, le podcast qu'il coanime avec Pierre Thibodeau, un autre fan de cinéma d'horreur habitant à Trois-Rivières, bénéficie d'un auditoire non négligeable avec une moyenne de 2000 téléchargements par épisode, dont la moitié provient d'Europe. «Le 30 octobre prochain, on présentera un épisode qui sera diffusé en direct sur le web, de mettre en contexte Sébastien Bouchard. On a déjà de nombreux auditeurs situés en France qui nous ont fait savoir qu'ils se lèveraient spécialement plus tôt, cette journée-là, afin de participer à notre ligne ouverte. On a vraiment réussi à se trouver une niche dans la francophonie avec ce podcast.»

Parmi les films que la soixantaine de personnes prenant part à ce marathon visionneront, on dénote des oeuvres produites en 1934 (White zombies) jusqu'à des longs-métrages plus récents, par exemple, The Sacrament du réalisateur Ti West, sorti en 2013. «Au départ, on a fait un appel à tous parmi nos fans pour des suggestions de films et en cours de route, on a fait notre sélection finale en tenant compte de la variété des sous-genres, mais aussi de la facilité d'accès à ses films. La plupart de ces films peuvent être trouvés sur Netflix et, sinon, quelques titres comme White Zombies font maintenant partie du domaine public et ils sont disponibles gratuitement et légalement via des sites d'archives.»

Ceux et celles qui seraient tentés de prendre part à ce marathon d'horreur peuvent donc rejoindre l'événement via Facebook en accédant à la page d'Horreur Gamer et ainsi consulter la liste de 31 films concoctée par Sébastien Bouchard et ses acolytes. Et quant à ceux et celles qui craignent d'y participer de peur de ne plus trouver le sommeil, rappelez-vous qu'à la fin, tout ça n'est que du cinéma!

Jmartel@lequotidien.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer