Dernière représentation ce soir, à Jonquière

Un succès de foule pour Peroxyde

Jérémie Desbiens, Guillaume Ouellet et Anne Trudel font... ((Photo Rocket Lavoie))

Agrandir

Jérémie Desbiens, Guillaume Ouellet et Anne Trudel font partie de la distribution de Peroxyde, dont l'ultime représentation sera donnée ce soir, à Jonquière. Cette création du Théâtre La Rubrique a attiré deux fois plus de spectateurs que la précédente, Les mains de Jonathan.

(Photo Rocket Lavoie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Daniel Coté
Le Quotidien

(Jonquière) Les meilleures initiatives ne résultent pas toujours de savantes études de marketing. Preuve en est que la décision du Théâtre La Rubrique de monter une comédie, cette année, et de présenter cette création au début de l'automne plutôt qu'en janvier, a fait bondir le nombre de spectateurs à la Salle Pierrette-Gaudreault de Jonquière.

a dernière représentation aura lieu aujourd'hui, à 20 h. Elle couronnera une séquence heureuse pendant laquelle la compagnie a attiré deux fois plus de gens que la saison dernière, avec Les mains de Jonathan. L'intérêt fut tellement soutenu qu'une salle comble a été enregistrée pas plus tard que mercredi, tandis que les ventes pour ce soir sont bien engagées.

« Le public a aimé le côté plus comique de la pièce et je crois que le changement de date a joué en notre faveur. C'est plus difficile d'aller chercher le monde au coeur de l'hiver, alors qu'à ce moment-ci, on se trouve dans le prolongement de l'été », analyse Laurie Boivin, responsable des communications à La Rubrique.

Un troisième facteur qui a contribué au succès de Peroxyde tient à l'aménagement de la salle en formule cabaret, ce qui permet aux spectateurs de prendre une consommation dans un cadre relativement convivial. Cette idée apportée par le metteur en scène Christian Fortin sera sans doute reprise, dans la mesure où le caractère de l'oeuvre s'y prêtera.

« On a remarqué que plusieurs personnes avaient vécu leur première expérience de théâtre avec Peroxyde et qu'elles ont exprimé le désir d'y retourner. Des réactions comme celles-là nous donnent de l'énergie. Ça commence bien la saison », note Laurie Boivin. Elle fait allusion aux pièces que d'autres compagnies présenteront d'ici au printemps, à la Salle Pierrette-Gaudreault, à l'invitation de La Rubrique.

Quant au sort que connaîtra Peroxyde, une fois complété son séjour à Jonquière, il reste indéterminé. L'oeuvre de Simon Boulerice, qui relate avec humour le mal-être d'une femme d'âge mûr dont le mariage s'effiloche, sera-t-elle reprise ailleurs au Québec? « Nous aimerions que ça arrive, mais il est trop tôt pour le savoir », répond Laurie Boivin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer