Un nouveau temple de la danse

L'école Florence Fourcaudot abandonnera ses locaux actuels pour... (Photo Michel Tremblay)

Agrandir

L'école Florence Fourcaudot abandonnera ses locaux actuels pour s'installer dans l'église Saint-Luc.

Photo Michel Tremblay

Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

(CHICOUTIMI) L'école de danse Florence Fourcaudot déménage dans l'église Saint-Luc.

Après plus de neuf ans de travail, le projet de relocalisation de l'institution aboutit enfin. Les premiers cours devraient pouvoir être offerts dans les nouveaux locaux dès 2013 grâce à une aide financière de 2,45 M$ du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine. Un montant qui représente 85% de l'investissement total de 2,9 M$ nécessaire à la réalisation du projet.

Le ministre délégué aux Ressources naturelles et à la Faune, responsable de la région et député de Dubuc, Serge Simard, a fait l'annonce de l'accord de principe hier après-midi devant quelques personnes interpellées par le projet réunies dans le lieu de culte. La ministre Christine St-Pierre, qui devait être sur place pour l'occasion, n'a pu se déplacer en raison du mauvais temps.

«Le double usage du bâtiment, c'est une nouvelle façon de travailler ensemble et de faire du recyclage d'immeuble. On l'a fait à Saint-Fulgence et c'est une réussite. Ç'a va l'être ici aussi. Ça va devenir le temple de la danse», a affirmé Serge Simard.

L'école qui cumule plus de 60 ans d'existence et qui accueille quelque 560 élèves annuellement deviendra ainsi pour une première fois propriétaire des locaux qu'elle occupe.

«La gestion de l'espace est le plus grand dénouement pour nous. Nous ne serons plus à la merci des autres. Et nos locaux actuels sont complètement désuets», affirme Julie Morin, directrice de l'école de danse qui a mené le projet.

L'école Florence Fourcaudot occupera presque la totalité de l'église, ce qui représente plus du double de sa superficie actuelle. La section du choeur pourra toujours servir à la célébration de cérémonies religieuses. «Mais ce sera un studio-église. Quand cette partie ne servira pas pour des cérémonies, nous pourrons aussi l'utiliser», précise Julie Morin.

Quatre studios seront aménagés dans le bâtiment. Des salles de douches, des bureaux administratifs et une salle d'attente y seront aussi disponibles.

Pour se faire, des cloisons et des planchers surélevés devront être mis en place et des travaux de sonorisation réalisés.

Le centre pour retraités autonomes qui occupe une partie du sous-sol demeurera en place. Le reste de l'espace sera aussi utilisé par l'école de danse. «On y installera peut-être une cafétéria», avance la directrice, précisant toutefois que les plans préliminaires pourraient subir des modifications.

(Plus de détails dans Le Quotidien)

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer