Rassemblement des chorales de La Gaillarde

Des artistes de chez nous en vedette

L'Alliance chorale régionale du Saguenay-Lac-Saint-Jean-Chibougamau-Chapais, mieux connue sous... (Photo Jeannot Lévesque)

Agrandir

L'Alliance chorale régionale du Saguenay-Lac-Saint-Jean-Chibougamau-Chapais, mieux connue sous le nom de La Gaillarde, donnera un concert regroupant 300 chanteurs, le 14 avril, comme l'ont expliqué hier la coordonnatrice, Marie-Sandra Boily, la présidente Diane Boily et la responsable des communications, Lyne Rompré, accompagnées par Guillaume Beaulac, des Fêtes du 175e.

Photo Jeannot Lévesque

Partager

Sur le même thème

Daniel Côté
Le Quotidien

(Chicoutimi) Ils sont bien mystérieux, les gens de La Gaillarde.
Ce regroupement formé de 15 chorales de la région, ainsi que de la Côte-Nord, de Chibougamau et de la Mauricie, tient un rassemblement aux deux ans. Le prochain aura lieu les 13 et 14 avril, à l'hôtel Delta d'Arvida, et sera couronné par un concert faisant partie de la programmation marquant les 175 ans de la colonisation du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Lors d'une rencontre de presse tenue hier, on a appris que le programme défendu par près de 300 interprètes comprendra uniquement des pièces écrites par des artistes de chez nous. En revanche, le comité organisateur a entretenu un flou artistique à propos du concept visuel qui ajoutera au caractère particulier de ce spectacle.

«Nous aurons un drapeau humain format géant, ce qui nécessitera une logistique qui sera impressionnante à voir, au coeur d'un événement d'une chaleur humaine exceptionnelle», a fait remarquer la porte-parole de La Gaillarde, Lyne Rompré, sans ouvrir son jeu davantage.

Tout ce que mentionne le communiqué de presse, c'est que les choristes «porteront sur fond noir une écharpe soit verte, jaune, grise, rouge ou bleue afin de reproduire le drapeau du Saguenay-Lac-Saint-Jean et ses cours d'eau». «Ce sera joli», assure la coordonnatrice Marie-Sandra Boily.

Objectif: 900 personnes

L'anniversaire que soulignera le concert a incité La Gaillarde à modifier ses habitudes. Au lieu de laisser les représentants de chaque chorale interpréter les pièces qu'ils ont particulièrement aimées dans les mois précédents, on a opté pour un portrait de la région exprimé par l'entremise de chansons.

Certaines sont familières, notamment le classique de Paul Davis, Mon village, et Toujours de nous, de Mario Pelchat. Ce dernier sera aussi à l'honneur grâce à Des rêves à faire, sa composition faisant écho au 175e. Thématique oblige, on donnera un coup de chapeau à l'abbé Raymond Tremblay, fondateur du Camp musical du Saguenay-Lac-Saint-Jean, en reprenant son Hymne au Saguenay.

«Des partitions, des CD de pratique, ont été distribués aux choristes dès l'automne, a mentionné la présidente de La Gaillarde, Diane Boily. Nous allons compléter les préparatifs en tenant des pratiques le 13 avril, puis une générale le lendemain avant-midi, à l'hôtel Delta.»

Le spectacle, qui a pour titre Ma région en choeur, se déroulera le 14 avril à 14 h. Pour apprécier les 14 pièces figurant au programme, il suffira d'acheter un billet à la porte, au coût de 25$. On peut aussi économiser 5$ en profitant de la prévente à laquelle participent les choristes, ainsi que Diane et Marie-Sandra Boily, qu'on peut joindre aux numéros 668-8638 et 547-2023.

Le dernier rassemblement avait amené 800 personnes à assister au concert de clôture et, compte tenu du maillage avec le 175e, le comité organisateur espère se rendre à 900. Ce faisant, il perpétuera une tradition qui remonte à 1967, laquelle a pour objet de favoriser la pratique du chant choral en lui conférant un surcroît de visibilité.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer