Premier passage aux Francouvertes

Cellos On Fire obtient un bon accueil

Le groupe Cellos On Fire a fait bonne... ((Courtoisie Gaël Chabot-Leclerc))

Agrandir

Le groupe Cellos On Fire a fait bonne impression lundi, à Montréal, lors de son passage aux Francouvertes. Ses compositions pulsées par six musiciens, dont trois violoncellistes, lui ont permis de décrocher le deuxième rang face à deux formations spécialisées dans le rap.

(Courtoisie Gaël Chabot-Leclerc)

Partager

Daniel Côté
Le Quotidien

(Chicoutimi) Même s'ils n'avaient emmené que 25 fans au Lion d'Or de Montréal, alors que le vote du public représente la moitié des notes accordées aux participants, les membres du groupe Cellos On Fire reviennent satisfaits de leur premier passage aux Francouvertes. Ils ont hérité de la deuxième place, parmi les trois candidats invités à soumettre des compositions de leur cru.

« Ç'aurait aidé d'avoir plus de monde, mais comme ils en prennent neuf pour les demi-finales, peut-être que nous serons choisis », a commenté le claviériste Nicolas Ellis, hier, lors d'une entrevue téléphonique accordée au Quotidien. Premiers à occuper la scène dans le cadre de l'édition 2013, les musiciens du Saguenay ont été suivis par D-Track et Dead Obies, spécialisés dans le rap.

Les Dead Obies viennent de la Rive-Sud, ce qui les a aidés à rassembler la plus forte délégation, loin devant celles de Cellos On Fire et de D-Track, enraciné à Gatineau. Tout en reconnaissant que la proximité a ses avantages, Nicolas Ellis souligne que les rivaux avaient de belles choses à proposer à l'intérieur de leur genre musical.

De leur côté, les Cellos ont soumis six compositions : un titre instrumental et cinq chansons. Celles-ci ont été écrites et interprétées par le batteur Charles Guay, qui explore cette voie depuis six mois seulement. D'abord connu pour ses reprises, en particulier celles de Metallica, le groupe leur accorde de moins en moins d'importance en spectacle, au profit de ses oeuvres à lui.

« Nous sommes rendus à l'étape où nous pouvons nous éloigner des "covers" pour faire nos propres choses. C'est d'ailleurs ce que nous avons envoyé aux Francouvertes dans notre dossier de candidature. J'aime le fait que, dans nos chansons, la voix est au service de la musique et non l'inverse », fait valoir Nicolas Ellis.

Une belle vitrine

Six autres soirées auront lieu au Lion d'Or, d'ici au 1er avril. Elles permettront aux candidats, parmi lesquels on remarque la Saguenéenne Marcie (elle chantera le 18 mars), de se positionner en vue des demi-finales. En plus du public, ils devront convaincre un jury formé de représentants du monde du spectacle, ainsi que des médias.

« Juste le fait d'avoir été choisis parmi les 200 candidats, c'est bon pour nous. Il s'agit du plus gros concours au Québec, puisqu'il réunit des groupes qui ont commencé à se faire un nom, et il y a une foule de prix intéressants, comme des spectacles et des heures d'enregistrement en studio. En plus, on retrouve dans la salle des gens susceptibles de nous embaucher », souligne Nicolas Ellis.

C'est pour ces raisons qu'il ne veut pas se tracasser avec le classement. À ses yeux, l'important, c'est que Cellos On Fire a joué comme il en est capable, lundi, et que le public lui a réservé un bon accueil. « On a fait ce qu'on avait à faire et on est contents. Les gens ont embarqué », rapporte Nicolas Ellis.

En attendant de voir ce que rapportera cette vitrine avantageuse, lui et ses cinq camarades sont présents cette semaine à la Bourse Rideau, par l'entremise de leur gérant, Gaël Chabot-Leclerc. Il profitera du programme Entrée en scène de Loto-Québec pour contacter des diffuseurs.

Quelques sorties sont déjà planifiées pour l'été, dont cinq spectacles au Festival Fringe de Montréal, en juin, ainsi qu'une apparition à la Fête du Canada sur une scène extérieure, à Ottawa. Il y a toutefois de la place pour d'autres événements, puisque les musiciens ne seront pas accaparés par leurs études, comme c'est le cas présentement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer