Devinez qui?, à la salle Michel-Côté

Un crime presque parfait

Difficile de résister au charme de Devinez qui?,... ((Photo Gimmy Desbiens))

Agrandir

Difficile de résister au charme de Devinez qui?, cette adaptation de Dix petits nègres, l'incontournable oeuvre d'Agatha Christie.

(Photo Gimmy Desbiens)

Partager

Joël Martel
Le Quotidien

(Alma) Difficile de résister au charme de Devinez qui?, cette adaptation de Dix petits nègres, l'incontournable oeuvre d'Agatha Christie. Avec une distribution à couper le souffle et une mise en scène énergique, Devinez qui? frôle le crime presque parfait.

Les spectateurs se sont fait nombreux, hier, à la Salle Michel-Côté, afin d'accueillir la distribution exceptionnelle de Devinez qui? D'entrée de jeu, soulignons que les Yves Corbeil, Marc-André Coallier, Christine Lamer et Jean L'Italien, pour ne nommer que ceux-là, ont livré une prestation à la fois amusée et amusante.

Devinez qui? se déroule sur L'île du Chat, un lointain rocher isolé où se trouve une seule résidence luxueuse. Deux domestiques accueillent huit invités qui, en toute apparence, n'ont rien en commun. Alors que leurs mystérieux hôtes se font attendre, une inquiétante voix annonce que les dix individus devront payer de leurs crimes cachés. Un à un, les personnages trouveront la mort, et ce, au rythme d'une comptine rebaptisée pour l'occasion Dix petits chats.

Malgré un récit ayant été calqué à de nombreuses reprises, il se dégage un vent de fraîcheur de cette adaptation signée par Sébastien Azzopardi. On s'amuse ferme, on doute, on sursaute et surtout, on se surprend à jouer au détective. D'ailleurs, de nombreux spectateurs se sont tellement laissés emporter que, de toute évidence, la présence de vedettes du petit écran leur a fait oublier qu'ils ne se trouvaient pas dans leur salon.

À cet effet, c'est là une des clés du succès de cette production de La Comédie Humaine. Chaque comédien se plaît visiblement à incarner son personnage. Coallier est tout simplement hilarant dans son rôle du détective Blore, tandis que Christine Lamer est absolument méconnaissable en tant qu'Emily Brent, une dame pieuse et sévère.

Quant à la mise en scène de Michèle Deslauriers, celle-ci est diablement efficace. Le rythme de la pièce est soutenu jusqu'à la dernière minute et, malgré le côté quelque peu macabre du récit, on ne compte aucun temps mort.

Évidemment, Devinez qui? ne plongera probablement personne dans une réflexion identitaire, mais la pièce respecte à merveille son mandat qui est d'amuser.

Plus de détails dans la papier du Quotidien//

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer