Ouverture ce soir du Théâtre Banque Nationale

Faits saillants d'une saga de 15 ans

Après 15 années de controverse, la nouvelle salle... ((Photo Rocket Lavoie))

Agrandir

Après 15 années de controverse, la nouvelle salle de spectacle, le Théâtre Banque Nationale, ouvrira officiellement ses portes ce soir.

(Photo Rocket Lavoie)

Partager

Sur le même thème

Roger Blackburn
Le Quotidien

(Chicoutimi) L'ouverture du Théâtre Banque Nationale, qui aura lieu officiellement ce soir, met fin à une saga de 15 années de controverse et de tergiversation politique.

Déjà, en 1996, à la fin du règne politique du maire de Chicoutimi, Ulric Blackburn, les élus avaient convenu des besoins d'une nouvelle salle de spectacles.

En 1997, Jean Tremblay est élu comme maire et se retrouve face à un déficit qui avoisine les 100 M$, ce qui repousse le projet d'une nouvelle salle aux calandres grecques.

À cette époque, la Coopérative de développement culturel Théâtre du Saguenay et l'Association des centres-villes de Chicoutimi faisaient la promotion de la construction d'une nouvelle salle alors que le Cégep de Chicoutimi prônait la rénovation de l'Auditorium Dufour à 1200 places.

En 2000, le maire Jean Tremblay favorise le projet du cégep.

En 2003, le président de l'arrondissement de Chicoutimi, Jacques Fortin, remet à l'ordre du jour le dossier de la salle de spectacles régionale en raison des investissements de trois millions$ au Théâtre du Palais municipal de La Baie, laquelle pourrait s'imposer comme salle régionale.

Les rénovations du Théâtre du Palais municipal de La Baie, en 2004, incitent le cégep à revoir son projet d'une salle de 1200 places, au coût de 9 M$, pour un plus petit projet, soit une salle de 700 à 800 places au coût de trois millions$.

Rénovation versus construction

En 2004, le sujet d'une nouvelle salle revient régulièrement dans l'actualité, opposant le projet du cégep et celui de la Coopérative culturelle. Une guerre de chiffres se déclare alors, opposant des rénovations à l'Auditorium Dufour à 3 millions$, des rénovations à neuf millions$ et une nouvelle salle sur la zone portuaire à 18 millions$. Le débat public s'enflamme sur toutes les tribunes.

En mars 2005, le cégep présente publiquement un projet de salle qui comprend 920 sièges, pour 4,8 M$.

En avril 2005, les élus de Saguenay choisissent le projet du cégep.

Plus de détails dans la version papier du Quotidien//

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer