La totale pour le groupe Mordicus

Pour son plus récent clip, le groupe saguenéen Mordicus s'est offert la ... (Photo Jeannot Lévesque)

Agrandir

Photo Jeannot Lévesque

Partager

Sur le même thème

Joël Martel
Le Quotidien

(Chicoutimi) Pour son plus récent clip, le groupe saguenéen Mordicus s'est offert la totale. Produit grâce à la collaboration de Zed Productions, le vidéoclip réalisé par Ken Allaire pour la chanson Plastique Mélodie bénéficie de la participation du mannequin international Lindsay Bélanger en plus du chien le plus populaire de la région, Picotte!

Le clip de Plastique Mélodie a été lancé en avant-première le 11 décembre, au Sous-Bois, devant une soixantaine de personnes. Il est maintenant disponible sur la page YouTube de Mordicus (MordicusRock) et le clip a déjà été visionné plus de 1600 fois.

Au lendemain du lancement, Ken Allaire se montrait visiblement satisfait de ce projet qui l'a tenu occupé jusqu'à la toute dernière minute. « On a tourné le clip il y a six mois, mais ce qui est le plus long, c'est tout le travail après le tournage. À quelques heures de la présentation du clip, j'étais encore à corriger des détails, à revoir des effets et à m'assurer que les compressions soient parfaites. Disons que, lors du visionnement devant public, j'avais un énorme stress de moins sur les épaules. »

L'idée de réaliser un clip à partir de la chanson Plastique Mélodie provient du réalisateur. C'est lui qui a suggéré au groupe de mettre sur pied un tel tournage. La compagnie Zed Productions a ensuite cru au projet en offrant notamment de prêter gratuitement du matériel de haut calibre. En tout, on peut facilement chiffrer la valeur du clip à 6000 $.

« Seulement pour les deux journées avec les caméras que Zed a prêtées, la facture aurait pu considérablement grimper. Autrement, on a quand même dû défrayer des coûts comme l'achat de certains équipements. J'ai dû aussi construire un type d'éclairage pour le clip. On a payé quelques personnes, dont des maquilleurs. Il y a aussi eu des effets spéciaux à payer. »

Car si le tournage a dû recourir à des effets spéciaux, c'est spécialement en raison de la présence d'animaux pendant le tournage. « Le thème de la chanson tourne autour des apparences. La première image qui m'était venue à l'esprit, c'est le poker. Quand on joue au poker, il ne faut pas laisser les autres nous voir tel que l'on est. Et ensuite, il y a eu ce fameux tableau où l'on voit des chiens jouer au poker. Naturellement, on a dû manipuler les chiens avec nos mains pour qu'ils jouent au poker et les effets spéciaux nous ont servis à camoufler ça. »

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer