La pièce s'installe à la Salle Murdock

Vicky Côté reprend la pièce Strict minimum, à... (Archives Rocket Lavoie)

Agrandir

Vicky Côté reprend la pièce Strict minimum, à compter de ce soir à la Salle Murdock de Chicoutimi, et ce, jusqu'au 24 novembre.

Archives Rocket Lavoie

Partager

Sur le même thème

Daniel Côté
Le Quotidien

(Chicoutimi) Deux mois après sa création, au cours du Festival international des arts de la marionnette, la pièce Strict minimum s'installe à la Salle Murdock de Chicoutimi. La nouvelle série de représentations commence aujourd'hui, à 20h. Il sera possible de voir la dernière oeuvre de Vicky Côté du mercredi au samedi, jusqu'au 24 novembre.

Pendant une heure, une marionnettiste raconte l'histoire du personnage qu'elle a pour fonction d'animer. Comme elle laisse échapper des informations sur sa propre existence, à petites touches, c'est un double portrait que le spectateur voit se profiler sous ses yeux.

«Le sujet de cette pièce, ce sont les moments charnières, les épreuves et les événements joyeux qui composent l'existence d'un individu. La marionnettiste montre comment elle se sent, comment elle réagit, par rapport à ce qu'elle est en train d'inventer», fait observer Vicky Côté.

Comme les précédentes, cette création du Théâtre À Bout Portant est faite de peu de mots. Le décor aussi est minimaliste, puisqu'il s'agit du corps de l'interprète. «Il devient le décor, le terrain où évolue la marionnette. L'objectif était d'aller à l'essentiel, d'aborder ce qui est vraiment important dans la vie des gens», note l'artiste originaire de La Baie.

Ayant fait l'objet d'un ultime resserrement à la suite du festival, Strict minimum entre dans un cycle de représentations qui s'étirera jusqu'à l'été. Après son passage à la Salle Murdock, la pièce sera à l'affiche en mars, à Montréal, dans le cadre du festival Les Trois Jours de Casteliers. Viendra ensuite une tournée des villages de la région.

Ce projet, qui se concrétisera au printemps et à l'été, mènera Vicky Côté dans des municipalités où il est rare qu'on puisse voir du théâtre. Tous les secteurs seront visités, au Haut-du-Lac jusqu'au Bas-Saguenay. «Je veux que les gens voient ce qui se fait ici, ce qui prendra les routes du Québec et de l'étranger», résume l'artiste.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer