L'avocat Fradette demande au maire Tremblay de démettre le chef de police

Le criminaliste Jean-Marc Fradette.... (Photo archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Le criminaliste Jean-Marc Fradette.

Photo archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pour une deuxième fois en l'espace d'un mois, le criminaliste Jean-Marc Fradette demande au maire de Saguenay, Jean Tremblay, de régler la problématique de l'état-major de la police de la ville avant que le gouvernement ne s'en mêle.

L'avocat de la défense a été appelé à commenter les informations publiées par Le Quotidien, mardi matin, à selon lesquelles près de 75 pour cent des policiers de la Sécurité publique de Saguenay (SPS) se disent insatisfait du travail des membres de la haute direction.

« C'est la deuxième fois que je le fais. Il y a maintenant une raison de plus pour que le maire s'en mêle. Près de 75 pour cent des employés déclarent de façon sans équivoque que ça ne peut plus durer et que la confiance de la direction n'est pas acquise aux membres. Ça ne peut faire une police efficace et sûre », note Me Fradette, qui défend la cause du policier Dany Harvey.

« Le maire a de plus un sondage. Il n'a plus le choix. Il doit révoquer son directeur de police avant que le ministère de la Sécurité publique ne s'en mêle et que le poste de police soit mis sous tutelle. Je crois que le maire Tremblay doit démettre le chef Denis Boucher de ses fonctions. Si ça continue à dégénérer, le ministère va bouger. Il serait honteux d'attendre que le gouvernement s'en mêle à la place du maire », ajoute Me Fradette.

Concernant la réaffectation de Marc Sénéchal, le capitaine à l'éthique, le criminaliste estime qu'il est logique d'en arriver là étant donné que M. Sénéchal a lui-même confirmé avoir agi à l'encontre des mesures d'éthique.

« La direction protège l'un de ses vieux amis. Pourtant, M. Sénéchal a admis sous serment avoir commis des fautes déontologiques. Il en est responsable et il est normal que les membres n'aient plus confiance en ce directeur », précise l'avocat.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer