André Gagnon

Coupable d'abus sexuel sur un handicapé mental

André Gagnon a plaidé coupable à des accusations... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

André Gagnon a plaidé coupable à des accusations d'abus de confiance sur une personne à des fins d'ordre sexuel.

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

André Gagnon a plaidé coupable à des accusations d'abus de confiance sur une personne à des fins d'ordre sexuel.

L'homme de Saguenay dans la cinquantaine a fait des attouchements et une fellation à un adolescent fréquentant une résidence du Centre de réadaptation en déficience intellectuelle et en troubles envahissants du développement du Saguenay-Lac-Saint-Jean (CRDITED).

André Gagnon qui était alors responsable d'une maison qui héberge des personnes avec une déficience intellectuelle avait décidé d'amener la victime à son chalet de Chambord pour qu'il se repose. Il s'est couché avec lui dans un lit pour le caresser et lui faire une fellation.

Comme il ne s'agit pas d'accusation d'agressions sexuelles, Gagnon pourrait éviter de faire de la prison. Les représentations sur la sentence auront lieu le 25 mai le temps de réaliser une évaluation sexologique de l'individu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer