Enquête de remise en liberté d'Yves Martin

Les conclusions du juge mises en doute

Yves Martin a été amené au Palais de... ((Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque))

Agrandir

Yves Martin a été amené au Palais de justice de Chicoutimi, jeudi matin, mais devra y revenir aujourd'hui.

(Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le chauffard du rang Saint-Paul à Laterrière, Yves Martin, pourrait avoir droit à une nouvelle enquête de remise en liberté. Cette fois-ci, elle se tiendrait devant un juge de la Cour supérieure.

Selon les informations obtenues par Le Quotidien, de nouveaux éléments de preuve, de même que des informations extérieures à la preuve font en sorte de ramener le dossier criminel au tribunal plus rapidement que prévu.

Il n'est pas possible, pour l'instant, de dévoiler le détail de ces informations, mais tout porte à croire, selon nos informations, qu'elles sont assez sérieuses pour que la défense, assurée par Me Jean-Marc Fradette, s'adresse à la Cour supérieure et remette en question les conclusions du juge de première instance, Michel Boudreault, de la Cour du Québec.

En effet, la semaine dernière, le magistrat a ordonné la détention de Martin pour toute la durée des procédures légales. Le juge Boudreault avait tenu compte des deux antécédents judiciaires de Martin en semblable matière et avait estimé les garanties financières de 100 000$ insuffisantes. Le juge trouvait aussi que l'accusé ne démontrait pas de véritable volonté à participer à une thérapie fermée de six mois pour venir à bout de sa problématique de consommation d'alcool.

Il faut se rappeler que l'individu de 38 ans a causé l'accident mortel du 1er août dans le rang Saint-Paul, à Laterrière. Il se dirigeait vers son domicile, situé à quelques centaines de mètres des lieux.

Ce soir-là, selon la preuve de la Couronne, Martin roulait à grande vitesse sur la petite route sinueuse, a commis des dépassements illégaux et dangereux et affichait un taux d'alcoolémie de .179, plus de deux heures après l'impact fatal.

Au moment du face-à-face, la camionnette de Martin semblait se trouver dans le sens inverse, selon les détails fournis en Cour par le technicien en scène d'accident. Cette manoeuvre a fait en sorte d'enlever la vie à Mathieu Perron (25 ans), Vanessa Tremblay-Viger (26 ans) et leur petit garçon de quatre ans, Patrick.

«Je peux confirmer que la poursuite a divulgué de nouveaux éléments à La Défense», a mentionné Me Claudine Roy, procureure en chef du Directeur des poursuites criminelles et pénales pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Pour le moment, Me Fradette se refuse à tout commentaire. Il ne nie pas et n'infirme pas les informations colligées par Le Quotidien.

Une remise

Le dossier d'Yves Martin a pris une tournure inattendue jeudi matin.

Me Fradette devait se présenter au Palais de justice de Chicoutimi et fixer, avec Me Marie-Josée Hamelin-Gagnon, de la Couronne, une date pour la tenue d'une enquête préliminaire afin de connaître les tenants et aboutissants de la preuve du ministère public.

En raison des faits nouveaux, Me Fradette a plutôt délégué une des avocates de son bureau, Me Roselyne Bouchard-Zee, afin de reporter le dossier à ce matin. C'est là qu'il devrait annoncer ses couleurs en prévision de la suite du dossier.

Ce serait ensuite à un juge de la Cour supérieure de déterminer si une nouvelle enquête de remise en liberté est nécessaire. Si tel devait être le cas, rien ne signifie que le magistrat accepterait de le remettre en liberté. Le nouveau juge pourrait toutefois annuler la première décision et revisiter la preuve et rendre sa décision, qui pourrait être de libérer ou de détenir l'accusé.

Quant à la tenue éventuelle d'un procès, toute cette histoire ne devrait rien changer quant au fond, en ce sens que le chauffard devra tout de même répondre à des accusations de négligence criminelle, de conduite dangereuse et de conduite avec les facultés affaiblies causant la mort des trois membres de la famille de Saint-David de Falardeau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer