Jeune fille tabassée à Alma: Quatre élèves suspendus

La jeune fille a été battue sur le... ((Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens))

Agrandir

La jeune fille a été battue sur le terrain des Plaines vertes à Alma, où plusieurs jeunes de différentes écoles convergent sur l'heure du midi.

(Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

(ALMA) Une violente agression filmée est survenue sur les Plaines vertes, à Alma, mardi dernier. Au moins deux adolescentes ont tabassé une jeune fille devant plusieurs témoins passifs, sur la pause du midi, a appris Le Quotidien. Blessée, la victime s'est réfugiée à son école secondaire, le Pavillon Wilbrod-Dufour (PWD). L'élève présente plusieurs ecchymoses, mais elle a été en mesure de reprendre les cours cette semaine.

Quant aux deux présumées assaillantes, toutes deux mineures, elles fréquentent dans différentes écoles, soit à l'école secondaire Camille-Lavoie et au Centre de formation générale des adultes (CFGA). Les deux adolescentes ont été suspendues dès que la direction de leur établissement respectif a été informée de cette agression.

« Ce n'est pas banal comme événement. À la Commission scolaire, on prend ça très sérieux », répond d'emblée la directrice générale adjointe de la Commission scolaire (CS) du Lac-Saint-Jean, Christine Flaherty.

En effet, l'événement est inhabituel, car il concerne plusieurs établissements. L'agression s'est produite sur les Plaines vertes, où plusieurs jeunes convergent sur l'heure du midi. Et les témoins qui n'ont pas réagi de façon adéquate devant cette altercation subiront également des conséquences. D'ailleurs, deux témoins qui ont filmé la scène ont déjà été suspendus de leur établissement. Et il pourrait y en avoir d'autres.

« Les présumées agresseuses ont été immédiatement suspendues. Mais on intervient aussi auprès de tous les témoins qui n'ont pas bien agi. À l'heure actuelle, deux de ces témoins ont été suspendus. Mais l'enquête vient de commencer et d'autres pourraient avoir des conséquences. On veut identifier tous ceux qui ont filmé l'événement », indique Mme Flaherty.

Quant à la cause exacte de cette bagarre, la CS regarde plusieurs hypothèses, dont une histoire de coeur.

« Il est important de trouver la cause de cet événement. Car il faudra intervenir à la source du problème », ajoute-t-elle.

L'événement a été signalé à la Sûreté du Québec. Le système de santé, par l'entremise de ses professionnelles, est également mis à contribution.

« La jeune fille a été prise en charge. Mais il y aura d'autres interventions à venir, notamment envers les présumées agresseuses. Dans le cas d'intimidation, les policiers et le système de santé travaillent en collaboration avec nous », indique Mme Flaherty.

La suspension des personnes impliquées est d'une durée indéterminée pour le moment. Les conséquences finales seront connues à l'issue de l'enquête menée par tous les intervenants.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer