Enlèvement et séquestration

Jonathan Ouellet sera évalué par un psychiatre

Jonathan Ouellet subira une évaluation psychiatrique la semaine... ((Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque))

Agrandir

Jonathan Ouellet subira une évaluation psychiatrique la semaine prochaine.

(Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Julien Renaud
Le Quotidien

Présumé auteur d'un enlèvement, d'une séquestration et d'une agression perpétrés le 4 août, Jonathan Ouellet subira une évaluation psychiatrique, laquelle se déroulera les 20 et 21 août à l'extérieur de la région, à la demande de son avocat, Me Olivier Théorêt.

Ainsi en a décidé, hier, le juge Michel Boudreault, de la Cour du Québec.

Un expert a accepté d'analyser la responsabilité criminelle du multirécidiviste.

Jonathan Ouellet, principal suspect dans ce dossier, possède une feuille de route bien garnie, et ses antécédents concernent d'ailleurs des condamnations en semblable matière. Toutefois, il n'a jamais été rencontré par un psychiatre, malgré ses nombreux démêlés avec la justice.

En avril 2006, il a participé à la séquestration d'une demi-douzaine de revendeurs de drogue indépendants et à leur extorsion, en compagnie de cinq autres présumés complices. Il avait plaidé coupable, puis écopé de cinq ans de pénitencier. Ensuite, en 2010, Jonathan Ouellet s'est retrouvé impliqué dans une histoire de coups de feu et de menaces à Saint-Nazaire.

La procureure de la Couronne, Me Sabrina Tremblay, a déjà annoncé qu'elle veut faire condamner Ouellet comme délinquant dangereux ou à contrôler, s'il est reconnu coupable.

L'individu de 35 ans fait face à près d'une vingtaine d'accusations, dont enlèvement, séquestration, voies de fait armées, menaces de mort et agression sexuelle armée causant des lésions. Cette dernière accusation s'est ajoutée lundi, lors de son plus récent passage au Palais de justice de Chicoutimi.

Également, un tout autre dossier avait fait surface dans son cas, lundi, concernant des voies de fait sur une femme de son entourage.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer