Nouvelles accusations pour Jonathan Ouellet et Alex Bergeron

Agression sexuelle au couteau

De nouvelles accusations s'ajoutent à la longue liste... ((Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque))

Agrandir

De nouvelles accusations s'ajoutent à la longue liste de Jonathan Ouellet et Alex Bergeron, auteurs présumés d'un enlèvement et d'une séquestration perpétrés la semaine dernière à Chicoutimi.

(Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patricia Rainville
Le Quotidien

De nouvelles accusations s'ajoutent à la longue liste de Jonathan Ouellet et Alex Bergeron, auteurs présumés d'un enlèvement et d'une séquestration perpétrés la semaine dernière à Chicoutimi. Des chefs d'agression sexuelle commise à l'aide d'un couteau sur la victime de l'enlèvement, un jeune homme de 20 ans, ont été déposés à la Cour, hier matin.

Jonathan Ouellet et Alex Bergeron étaient de retour devant le juge, hier matin, afin de subir leur enquête caution. Ils sont détenus depuis mardi dernier, jour même de la séquestration. Toutefois, étant donné les nouveaux chefs d'accusation déposés, l'enquête sur remise en liberté aura lieu à une date ultérieure.

Jonathan Ouellet et Alex Bergeron, qui faisaient déjà face à une quinzaine de chefs d'accusation, dont enlèvement, séquestration, voies de fait armées et menaces de mort, voient la liste s'allonger. En effet, ils devront également répondre à des accusations d'agression sexuelle armée et causant des lésions.

L'agression sexuelle aurait été perpétrée à l'aide d'un objet contondant sur la présumée victime. La pointe d'un couteau aurait été insérée dans le bout du pénis du jeune homme de 20 ans, a expliqué l'avocat de Ouellet, Me Olivier Théorêt.

« L'enquête s'est poursuivie après la première comparution. Des gens ont été rencontrés et la procureure a eu assez d'éléments pour de nouvelles accusations », a ajouté le criminaliste.

Ouellet et Bergeron, respectivement âgés de 35 et 20 ans, devront également répondre à une nouvelle accusation d'entrave au travail des policiers, relativement à leur arrestation.

Leur présence devant le juge Michel Boudreault a été brève, hier matin. Alex Bergeron, qui n'a aucun antécédent judiciaire, sera de retour en Cour demain, alors que son enquête sur remise en liberté devrait avoir lieu. Quant à Ouellet, la date de son retour devant les tribunaux n'a pas été fixée.

Autre dossier

Hier matin, un tout autre dossier a refait surface dans le cas de Ouellet, maintenant accusé de voie de fait sur une femme de son entourage. Les faits reprochés auraient été commis sur une période de quelques mois, l'an dernier. La plainte a été déposée quelques jours suivant l'arrestation de Ouellet, la semaine dernière.

Retour sur les faits

En fin d'après-midi, le 4 août dernier, un homme de 20 ans s'est présenté chez son père, à Chicoutimi-Nord, gravement blessé. Les policiers ont rapidement été dépêchés sur place, puisque le jeune homme affirmait avoir été enlevé, séquestré, puis molesté. Il a également été blessé à l'arme blanche. Bergeron et Ouellet, qui résident à Chicoutimi, l'auraient également amené au guichet automatique de deux caisses de Chicoutimi-Nord pour le forcer à effectuer des retraits d'argent.

Après quelques heures d'enquête, les agents ont été en mesure de retracer le véhicule des suspects, près de la rue Anthyme-Larouche, à Rivière-du-Moulin. Un logement a été encerclé et une importante opération policière a été mise en branle.

Rappelons que Ouellet a déjà participé à la séquestration de six individus, en 2006. Il avait plaidé coupable, puis écopé d'une peine de cinq ans de pénitencier.

Hier matin, les procédures judiciaires ne semblaient pas le perturber, contrairement à son présumé complice, qui affichait une mine inquiète.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer