Yves Martin

« Je suis désolé! »

Le présumé chauffard Yves Martin a été formellement... ((Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque))

Agrandir

Le présumé chauffard Yves Martin a été formellement accusé de conduite dangereuse avec les facultés affaiblies causant la mort, hier midi, au palais de justice de Chicoutimi.

(Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le conducteur de la camionnette impliqué dans l'accident mortel qui a coûté la vie à deux parents samedi, Yves Martin, a comparu au palais de justice de Chicoutimi, hier midi. L'homme de 35 ans, qui possède des antécédents d'alcool au volant, fait face à des chefs accusation de conduite dangereuse avec les facultés affaiblies causant la mort et des lésions corporelles.

« Je suis désolé! », a lancé Yves Martin, en sueur, interpellé par les médias à savoir s'il avait un message à transmettre aux familles des victimes, lors de son transfert du fourgon cellulaire de la Sécurité publique de Saguenay vers le palais de justice.

Plusieurs personnes se sont déplacées pour assister à la comparution de l'homme qui est un nouveau résidant du rang Saint-Paul, à Laterrière, où se trouve aussi son entreprise, Pare-brise vision.

On sentait l'assistance nerveuse dans les minutes qui ont précédé la comparution devant le juge Pierre Simard de la Cour du Québec. Lorsqu'il s'est avancé dans le box des accusés, vêtu d'un t-shirt gris et le visage balafré de quelques entailles dues à l'accident, il est demeuré calme, regardant devant lui, évitant de jeter un regard vers la salle.

Certaines personnes de l'assistance se tenaient la main pour se supporter, tandis que d'autres s'étiraient pour l'observer pendant les quelques minutes de sa comparution. Malgré leur peine, les proches sont demeurés calmes et silencieux.

Quatre chefs

Yves Martin a été formellement accusé de quatre chefs d'accusation. D'autres pourraient s'ajouter selon les développements de l'enquête, a indiqué la procureure au dossier, Me Marie-Josée Hamelin-Gagnon.

Le présumé chauffard devra répondre à des accusations de conduite dangereuse causant la mort des deux jeunes parents, Mathieu Perron et Vanessa Viger, et de conduite avec les facultés affaiblies causant la mort. Il est aussi accusé de conduite dangereuse causant des lésions corporelles et de conduite avec les facultés affaiblies causant des lésions corporelles à l'endroit du garçon du couple.

Des accusations d'homicide involontaire pourraient notamment aussi s'ajouter selon les suites de la preuve qui sera fournie. L'évolution de l'état de santé du garçon pourrait aussi changer la donne.

Accident

Yves Martin circulait sur le rang Saint-Paul, samedi soir, à Chicoutimi lorsqu'il a percuté de plein fouet la voiture d'une famille de Saint-David-de-Falardeau en effectuant un dépassement illégal à haute vitesse alors qu'il était en état d'ébriété avancé, selon les témoins rencontrés sur place.

Les deux jeunes adultes, tous deux âgés de 26 ans, ont été tués sur le coup. La jeune femme était enceinte de six à huit semaines. Leur enfant de quatre ans, gravement blessé, a été transféré dans la nuit de samedi à dimanche à l'hôpital Sainte-Justine, où il est maintenu en vie artificiellement. De l'activité cérébrale avait encore été observée lundi matin, indique le coroner au dossier, le Dr Michel Miron.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer