Attaque avec une planche à roulettes

240 heures de travaux

Le 6 juillet, au terminus d'autobus de Chicoutimi,... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

Le 6 juillet, au terminus d'autobus de Chicoutimi, Tremblay est arrivé en courant et a frappé avec sa planche à roulettes un autre jeune homme, qui était en train de discuter.

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Dominique Gobeil
Le Quotidien

Alexandre Tremblay a plaidé coupable hier au Palais de justice de Chicoutimi à trois chefs d'accusation, dont voies de fait armées et voies de fait causant des lésions. Le jeune homme avait frappé sa victime avec une planche à roulettes, lui infligeant un traumatisme craniocérébral, en plus d'une fracture de la mâchoire.

Sur une suggestion commune des procureurs de la Couronne Claudine Roy et de la défense Charles Cantin, l'individu de 18 ans devra effectuer 240 heures de travaux communautaires dans un délai d'un an et sera en probation deux ans.

Le 6 juillet, au terminus d'autobus de Chicoutimi, Tremblay est arrivé en courant et a frappé avec sa planche à roulettes un autre jeune homme, qui était en train de discuter. Celui-ci est tombé et a dû être transporté à l'hôpital en ambulance pendant que son agresseur prenait la fuite, avant d'être finalement rattrapé par les policiers.

Il était aussi accusé de complot avec un autre individu pour voies de fait. Remis en liberté le 8 juillet, Alexandre Tremblay venait de passer une semaine en détention préventive pour avoir brisé plusieurs conditions à répétition entre le 9 et le 16 juillet. Il a consommé de la marijuana et a été pris en possession d'armes, dont un poing américain, une machette et divers canifs. Ce sont ses parents qui l'ont dénoncé.

Il est interdit pour le jeune homme d'être en contact avec sa victime. Son avocat est satisfait de la décision du juge Jean Hudon, car il a vu des cas semblables qui ont reçu une sentence beaucoup plus sévère. « C'est vraiment l'âge de mon client et son absence d'antécédent judiciaire qui ont joué en sa faveur », explique Me Cantin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer