Roger Bouchard de nouveau arrêté

Roger Bouchard a effectué un nouveau passage à... ((Photo Le Quotidien-Rocket Lavoie))

Agrandir

Roger Bouchard a effectué un nouveau passage à la prison de Chicoutimi et au Palais de justice de Chicoutimi. Il doit répondre à des accusations de vol, notamment.

(Photo Le Quotidien-Rocket Lavoie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Jonquiérois Roger Bouchard semble avoir de la difficulté à rester loin du tribunal. En compagnie de Sandra-Lyne Gagnon, Bouchard a commis un autre vol dans un commerce de Saguenay. Et comme cela lui est arrivé souvent dans le passé, il a été arrêté et traduit en justice.

Bouchard, âgé de 53 ans, et Gagnon se sont présentés chez Informatique Dépôt, sur le boulevard Harvey à Jonquière. Le duo s'est emparé un ordinateur portable.

Ils ont été amenés au Palais de justice de Chicoutimi jeudi. Leur avocat, Me Charles Cantin, a remis le dossier à hier afin de tenir l'enquête de remise en liberté, mais a finalement reporté les deux dossiers au mercredi 22 juillet.

Roger Bouchard possède un long passé judiciaire. Il a été accusé de plus d'une centaine de vols, de trafic de stupéfiants et de recel. Il compte plus de 100 bris de probation et environ 200 bris d'engagements. Il a déjà purgé une peine de 40 mois de prison pour du trafic de cocaïne, de méthamphétamines, de LSD et de marijuana. La valeur des stupéfiants était de 11 500$.

En revenant en cour cette semaine, Bouchard et Gagnon ont vu leur liberté être révoquée en raison d'un autre dossier pendant en relation avec un vol de marchandises de 284$ au Maxi de Chicoutimi en août 2014.

Tremblay de retour

Par ailleurs, le Jonquièrois Alexandre Tremblay n'aura pas bénéficié de sa remise en liberté très longtemps. Le jeune homme est accusé de complot et de voies de fait causant des lésions à un individu au terminus de la Société de transport du Saguenay à Chicoutimi. Il avait asséné un coup de planche à roulettes, de style longboard, au visage de sa victime.

Le client de Me Charles Cantin a été remis en liberté le jeudi 9 juillet dernier. Mais il n'a pas été en mesure de respecter les conditions de remise en liberté imposées par la juge Sonia Rouleau, de la Cour du Québec. Selon nos informations, Tremblay a été surpris à fumer de la marijuana et a été rapidement dénoncé. Son dossier reviendra au tribunal le mercredi 22 juillet.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer