Samuel Gagnon condamné à une amende

Le passager a conduit dangereusement

Samuel Gagnon est reconnu coupable d'une conduite dangereuse... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

Samuel Gagnon est reconnu coupable d'une conduite dangereuse même s'il occupait le siège du passager. Il écope d'une amende de 1000$.

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Samuel Gagnon est reconnu coupable d'une conduite dangereuse même s'il occupait le siège du passager. Il écope d'une amende de 1000$.

Le 19 juillet 2014, il y a près d'une année, le véhicule conduit par Maxime Bouchard a fait trois tonneaux sur l'autoroute 70 à la suite d'une perte de contrôle. Le problème, c'est que Bouchard ne tenait pas le volant du véhicule à ce moment précis. Il était plutôt occupé à se sortir la tête par la fenêtre pour crier sa colère. Le volant se trouvait alors dans les mains de Gagnon, assis sur le siège de droite.

Comme la voiture roulait à environ 120 kilomètres à l'heure, Gagnon, âgé de 19 ans, n'a pas été en mesure de garder le véhicule sur la route. Il s'est retrouvé sur l'accotement. Au moment de vouloir ramener la voiture, il a donné un coup de volant et en a perdu le contrôle. Les deux passagers ont été légèrement blessés.

En début de semaine, Bouchard a plaidé coupable à une conduite dangereuse. Il a perdu son permis de conduire pour une année et a été condamné à 2000$ en amendes. Même s'il était en état d'ébriété, l'accusation a été retirée en cours de procédure.

Son acolyte, Samuel Gagnon, avait aussi consommé de l'alcool ce soir-là. Il n'a pas été accusé de conduite avec les facultés affaiblies.

Hier matin, Gagnon a subi son procès devant la juge Sonia Rouleau, de la Cour du Québec, pour répondre à l'accusation d'une conduite dangereuse.

Son avocat, Me Olivier Théorêt, a décidé de ne pas le faire témoigner. Vêtu d'une camisole à son arrivée au tribunal, Gagnon a été avisé par la juge qu'il n'était pas habillé convenablement. En plus, il s'est permis d'arriver avec une heure de retard à la salle d'audience, autre élément qui a déplu à la juge, ce qui lui a valu l'émission d'un mandat d'arrestation (qui a ensuite été retiré).

La preuve soumise au tribunal démontre que Gagnon a accepté la demande de Bouchard de tenir le volant le temps qu'il se sorte la tête par la fenêtre.

«Au départ, rouler à 120 kilomètres à l'heure dans les circonstances que l'on connaît, c'est une conduite dangereuse. Et le fait d'avoir accepté la demande du conducteur de tenir le volant était aussi une conduite dangereuse. Ça constituait un danger certain et vous ne pouviez l'ignorer», a expliqué la juge.

Même si l'avocat de la défense, Me Olivier Théorêt, a tenté de faire valoir que son client a agi de la sorte pour éviter un accident, la juge Rouleau n'a pu retenir cet aspect, car cela n'a pas été amené en preuve.

«Surtout que Maxime Bouchard vient témoigner en disant qu'il n'aurait jamais lâché le volant si l'accusé n'avait pas accepté sa demande. Il s'agit donc d'un écart marqué par rapport à une personne raisonnable», de poursuivre la juge.

Déception

Me Théorêt était bien déçu de la décision du tribunal, mais l'a accepté.

«Sur le fait que je n'ai pas fait témoigner mon client, c'est que je croyais pouvoir amener un doute raisonnable dans l'esprit du tribunal. Je pensais avoir les éléments nécessaires de la Cour suprême pour le démontrer. De plus mon client a pris le volant pendant un moment afin d'éviter un accident. Il voulait se protéger et protéger le conducteur», a précisé le criminaliste. Du côté de la Couronne, Me Jean-Sébastien Lebel, a tenu à préciser que même le passager d'un véhicule ne peut agir dangereusement. «Lorsque l'on prend la décisionde prendre le volant et de contrôler la voiture en mouvement, ça engage une responsabilité criminelle. Ce n'est pas la première fois que des accusations du genre sont déposées», de noter MeLebel.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer