Coupable à une accusation de conduite dangereuse

Maxime Bouchard paiera 2000 $

Maxime Bouchard a plaidé coupable à une accusation... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

Maxime Bouchard a plaidé coupable à une accusation de conduite dangereuse, hier, au Palais de justice de Chicoutimi.

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Maxime Bouchard a plaidé coupable à une accusation de conduite dangereuse, hier, au Palais de justice de Chicoutimi. Le jeune homme dans la vingtaine devra payer une amende de 2000$ et se passer de son permis de conduire pour les 12 prochains mois.

Les faits reprochés à l'accusé se sont produits dans la nuit du 19 juillet 2014. Après une dispute dans un bar, Bouchard avait quitté les lieux avec son ami et, en cours de route, ce dernier avait sorti sa tête par le toit ouvrant de l'automobile. Bouchard avait fait la même chose pendant que son ami tenait le volant. L'automobile a capoté sur la route 70 en direction est, vers 2h du matin, à la hauteur de la rivière Chicoutimi. Les pinces de désincarcération avaient été nécessaires pour extirper le passager du véhicule qui a notamment subi une luxation du poignet.

Il a été reconnu que Maxime Bouchard avait consommé de l'alcool, mais l'accusation de conduite avec les facultés affaiblies n'a pas été retenue.

Le directeur des poursuites criminelles et pénales, Me Jean-Sébastien Lebel, a suggéré une amende de 2000$ et le retrait du permis de conduire pour un an, ce à quoi ont adhéré l'avocat de la défense, Me Sylvain Morissette, et la juge de la Cour du Québec, Sonia Rouleau.

«Ça m'a marqué beaucoup. J'y pense tous les jours. On voit les annonces à la télévision et on se dit que ça ne nous arrivera pas. Mais quand ça nous arrive... C'est une période que j'aurais voulu qui n'arrive pas. L'accident aurait pu être grave et je me rends compte des conséquences», a déclaré l'accusé au moment du prononcé de la sentence.

De son côté, la juge Sonia Rouleau a suggéré à l'accusé de s'impliquer auprès d'organismes qui ont un lien avec son délit.

«L'accident aurait pu avoir de graves conséquences. Je souhaite que votre réflexion reste longtemps dans votre tête, pas seulement quelques mois, et que vous gardiez cet esprit de responsabilité», a déclaré la juge.

Maxime Bouchard, qui a un dossier à la chambre jeunesse, mais pas d'antécédents judiciaires depuis qu'il est adulte, commencera prochainement un nouveau travail à Montréal.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer