Menaces à un policier sur Facebook

Travaux et probation pour Fortin

Me Charles Cantin représentait Pierre-Alexandre Fortin.... ((Photo Le Quotidien-Rocket Lavoie))

Agrandir

Me Charles Cantin représentait Pierre-Alexandre Fortin.

(Photo Le Quotidien-Rocket Lavoie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Denis Villeneuve
Le Quotidien

Les messages de menaces sur Facebook à l'endroit de policiers ou d'autres personnes peuvent facilement se traduire par des recours en justice.

Pierre-Alexandre Fortin, un citoyen de Saint-Étienne-de-Lauzon, autrefois de Saguenay, l'a appris à ses dépens, mardi, au Palais de justice de Chicoutimi.

À la suite des événements survenus lors d'une manifestation où le policier Charles Scott-Simard, de la Sécurité publique de Québec, a projeté une bombe fumigène en direction d'une manifestante, Fortin a tenté de venger la jeune femme en inscrivant des propos menaçants et diffamatoires sur Facebook, le 27 mars dernier, avec en toile de fond le numéro de matricule du policier.

Selon Me Charles Cantin, avocat de Fortin, son client a fait l'objet d'une arrestation spectaculaire le 31 mars dernier alors que trois ou quatre patrouilles de police se sont rendues à son domicile. Devant le tribunal, M. Fortin a invoqué le fait qu'il a agi sous le coup de la colère, de l'impulsivité et la rage, à la fin mars.

L'avocat a indiqué que même si son client a quelques antécédents judiciaires, il a décidé de se prendre en mains en acceptant trois rencontres avec un psychologue afin de gérer ses problèmes de colère. Le jeune homme s'inscrira à des études en robotique.

Il devra toutefois se soumettre à 75 heures de travaux communautaires, respecter une probation de 18 mois et s'engager à ne pas naviguer sur Facebook pour les prochains douze mois.

Me Cantin a indiqué que le cas de son client démontre que l'utilisation des médias sociaux à mauvais escient, même lorsque des individus se croient à l'abri lorsqu'ils écrivent dans leur sous-sol, peut se traduire par des problèmes avec la justice.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer