Rafle policière chez des trafiquants de drogues à Canton-Tremblay

Les suspects en prison jusqu'à lundi

Nathalie Tremblay fait face à neuf chefs d'accusation... ((Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque))

Agrandir

Nathalie Tremblay fait face à neuf chefs d'accusation en lien avec les stupéfiants.

(Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Stéphane Gagné, Patrice Tremblay, Nathalie Tremblay et Gaétan Allaire doivent répondre de nombreuses accusations reliées au trafic des stupéfiants.

Le quatuor de Chicoutimi et Canton-Tremblay a été arrêté mercredi lors d'une opération policière menée par la Sûreté du Québec et visant le démantèlement d'un réseau de trafiquants de stupéfiants sévissant sur le territoire du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Les quatre trafiquants font face à des accusations de possession dans le but d'en faire le trafic, de production de stupéfiants (résine de cannabis et marijuana).

En plus, Nathalie Tremblay, 41 ans du boulevard Tadoussac à Chicoutimi, est accusée de possession dans le but de faire le trafic de cocaïne, de méthamphétamines, de buvard et de possession d'une somme d'argent ne dépassant pas 5000 $ et de bris de promesse.

Les agents ont procédé à l'arrestation de la présumée tête du réseau, Stéphane Gagné, âgé de 45 ans de la rue Marie-France à Canton-Tremblay. C'est chez lui que la principale perquisition a été réalisée.

Patrice Tremblay, âgé de 51 ans, et demeurant sur le chemin Saint-Thomas à Chicoutimi possède de nombreux antécédents judiciaires allant des introductions par effraction aux accusations de trafic et de production de stupéfiants.

En ce qui concerne Gaétan Allaire, 55 ans de la rue Roussel à Chicoutimi, il a déjà écopé, en 2007, d'une peine de plus de six ans et six mois de pénitencier dans le cadre de l'opération Gouape, menée en 2005. Il faisait partie d'un vaste réseau de trafiquants de stupéfiants au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Quant à Nathalie Tremblay, 41 ans du boulevard Tadoussac, ses antécédents ont un lien avec le monde de la drogue. Chez elle, les policiers de la SQ, en collaboration avec la Sécurité publique de Saguenay, ont démembré un laboratoire de fabrication de stupéfiants.

Lors des perquisitions, les policiers ont saisi 1,26 kilogramme de cannabis, 1 kg d'huile de haschisch, 1,3 kg de haschisch, de la cocaïne, des méthamphétamines, des buvards et du matériel de production de stupéfiants.

Il semble que les trafiquants cherchaient à transformer le haschisch en cannabis.

Une somme d'argent a été saisie, de même que trois véhicules et un poing américain.

« Pour l'instant, il n'y a pas d'accusation de gangstérisme, mais la preuve n'est pas encore complétée. Il y a des éléments de preuves à parfaire », a mentionné Me Sébastien Vallée, de la Couronne.

Me Charles Cantin représente les intérêts de Nathalie Tremblay et de Gaétan Allaire, alors que Me Julien Boulianne s'occupe des dossiers de Stéphane Gagné et Patrice Tremblay.

Dans les résumés de la police, aucun des accusés n'a fait de commentaires. Un des présumés trafiquants a même dit ne pas connaître les trois autres personnes arrêtées dans cette opération.

« Les antécédents de mes clients remontent à plusieurs années. Au cours des jours à venir, il va falloir étudier toute la preuve, qui comprend des vidéos et des photos afin d'être préparé pour les enquêtes de remise en liberté », note Me Boulianne.

« Les quantités saisies sont importantes, mais il faut savoir que les policiers se sont introduits chez nos clients alors qu'ils n'étaient pas là pour prendre des photos et des vidéos de la drogue en place, ce qui permet de valider les quantités », de préciser le criminaliste.

Les enquêtes de remise en liberté ont été reportées au lundi 8 juin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer