La vieille dame faisait trop de bruit avec sa chaise

Une contravention des policiers à 91 ans !

Une dame de 91 ans de Jonquière a... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

Une dame de 91 ans de Jonquière a reçu une contravention de 141 $ pour avoir fait... du bruit à ... 20 h 45.

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une dame de 91 ans de Jonquière a reçu une contravention de 141 $ pour avoir fait... du bruit à ... 20 h 45.

L'événement s'est produit le 17 avril.

Un citoyen de la rue Saint-Maurice, à Jonquière, a communiqué avec les policiers de la Sécurité publique de Saguenay pour se plaindre du bruit fait par la nonagénaire.

Il semblerait que la dame faisait du vacarme en déplaçant sa chaise et en écoutant le téléviseur. Elle est âgée de 91 ans.

« Je vais effectivement examiner le billet d'infraction. Je m'intéresse à cette affaire pour le côté humanitaire de la chose. Remettre un billet d'infraction à une dame de 91 ans parce qu'elle fait du bruit en début de soirée, je n'en reviens pas. On ne va pas à la chasse aux canards avec un F-18 », mentionne l'avocat Charles Cantin.

« Je prends la cause en mains pour que la vieille dame puisse dormir tranquille. Elle vit cette situation très difficilement », ajoute-t-il.

Un voisin de la dame a été offusqué par le dépôt de la plainte d'un locataire de l'immeuble et encore plus d'apprendre que les policiers avaient émis un billet d'infraction.

« Notre voisine n'a aucune idée de ce que peut être un billet d'infraction. Le soir des événements, l'homme a frappé à sa porte en lui disant qu'il en avait assez, qu'il était écoeuré qu'elle fasse du bruit et qu'il était pour faire quelque chose. Peu de temps après, les policiers débarquaient chez elle », raconte un voisin, qui ne veut pas être identifié.

« Et je ne comprends pas qu'elle ait reçu une contravention. C'est la première fois que la police se rendait chez elle. Ils auraient pu lui donner un avertissement. Cette histoire a rendu la dame très nerveuse », indique le voisin.

Du côté de la Sécurité publique de Saguenay, le porte-parole Bruno Cormier n'avait pas été mis au courant de cette situation. Il a tout de même précisé certains aspects en lien avec ce genre de plaintes.

« Les plaintes pour le bruit peuvent être faites à n'importe quelle heure du jour. Ce n'est pas vrai que ça commence uniquement après 23 h. Il peut-être 14 h et une personne peut se plaindre du bruit excessif en provenance d'un voisin. Le règlement municipal est clair à cet effet », explique-t-il.

« Normalement, lorsque les policiers se rendent sur les lieux d'une plainte, ils vont rencontrer la personne, lui expliquer la règlementation municipale et lui donner un avertissement. L'affaire est inscrite dans les dossiers de la ville. Si nous devons y retourner cinq ou dix jours plus tard et que la même problématique se reproduit, il peut y avoir une contravention », mentionne le porte-parole de la SPS.

L'article 3.7.2 des règlements municipaux à Saguenay stipule: Il est défendu de causer du trouble ou de faire du bruit dans un local d'habitation ou commercial de jour ou de nuit, en criant, jurant, blasphémant ou en se conduisant de façon à importuner les voisins ou les passants.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer