Opération Malaxer

Comparution de David Guérin

David Guérin a été amené du quartier général... ((Photo Le Quotidien-Rocket Lavoie))

Agrandir

David Guérin a été amené du quartier général de la Sûreté du Québec vers le Palais de justice de Chicoutimi pour sa comparution officielle afin de répondre à des accusations de complot et de trafic de stupéfiants.

(Photo Le Quotidien-Rocket Lavoie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un Jonquiérois de 29 ans, David Guérin, a été arrêté, mercredi, dans le cadre de l'opération Malaxer. Il est l'unique accusé pour tout le Saguenay-Lac-Saint-Jean dans le cadre de cette opération provinciale. Il doit répondre à des chefs d'accusation de trafic de stupéfiants et de complot.

L'homme de la rue Saint-Pierre aurait joué le rôle de courrier au Saguenay-Lac-Saint-Jean pour le réseau établi sur la rive sud de Montréal. L'individu s'approvisionnait auprès des trafiquants de Longueuil et se faisait livrer la marchandise dans la région.

Le client de Me Dominic Bouchard a comparu par visioconférence devant un juge de la Cour du Québec, district de Longueuil pour actes commis entre le 1er juillet 2014 et le 18 février dernier.

Selon les informations qui circulent, Guérin, qui travaille pour un sous-traitant de Rio Tinto Alcan (RTA), avait été intercepté une première fois dans les premiers jours de février. Les agents avaient alors découvert près d'un kilogramme de cocaïne en sa possession.

Il a été relâché une première fois.

Et le 18 février, les enquêteurs de la SQ du Saguenay-Lac-Saint-Jean l'ont à nouveau intercepté en possession de plus de 50 000 comprimés de méthamphétamine et d'une somme d'argent d'environ 30 000 $. Guérin avait été remis en liberté, mais aurait reçu le conseil de se tenir à l'écart de ce milieu.

Il aurait été libéré étant donné que l'enquête de l'Escouade régionale mixte de Longueuil n'était pas arrivée à terme.

« Nous ne connaissions pas M. Guérin avant qu'il ne communique avec moi ce matin. Il n'avait jamais été dans le radars de la justice. Il est donc sans antécédent et possède un emploi depuis quelques années pour un sous-traitant d'une entreprise très connue de la région », mentionne Me Dominic Bouchard, qui rappelle que son client est présumé innocent.

« Selon les informations fournies, M. Guérin avait un rôle de ''runner'' ou de courrier. Il voyait au transport de la marchandise entre Longueuil et la région. Il aurait été pris en possession de 50 000 comprimés de méthamphétamines, de près d'un kilogramme de cocaïne et d'une bonne somme d'argent. Il faudra voir la responsabilité qu'il avait dans cette affaire. Était-il le propriétaire de la marchandise ou celui qui agissait comme courrier? », précise le criminaliste.

Ce dernier a passé quelques heures à discuter avec la procureure de la Couronne, Me Marie-Josée Guillemette, afin d'obtenir la remise en liberté de son client.

« Nous nous sommes entendus pour tenir une autre visioconférence vendredi afin d'offrir les garanties nécessaires à sa remise en liberté. Celui-ci éprouve des problèmes de santé et nous voulons lui éviter un passage trop long pour l'instant en prison. S'il devait comparaître à Longueuil, ça irait dans une semaine seulement », note Me Bouchard.

David Guérin doit passer un électrocardiogramme et une échographie du coeur dans les jours à venir, ce qui a amené la Couronne et le juge à faire en sorte qu'il puisse demeurer au Saguenay jusqu'à vendredi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer