Fillette de 17 mois décédée

L'acte criminel écarté pour l'instant

La fillette a été retrouvée sans vie samedi,... ((Photo Le Quotidien, Michel Tremblay))

Agrandir

La fillette a été retrouvée sans vie samedi, à Jonquière.

(Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le rapport préliminaire d'autopsie effectuée sur le corps de la fillette de 17 mois retrouvée sans vie à Jonquière samedi «permet d'écarter l'intervention d'un tiers», confirme le coroner Sylvain Truchon. Le corps de l'enfant ne présentait aucune trace de violence.

«Cette famille-là vit une pression énorme, un deuil épouvantable. Toute l'incertitude créée par la tornade médiatique entraînée par le décès d'un jeune enfant, c'est très difficile pour la famille, constate M. Truchon. Au moment où l'on se parle, les policiers enquêtent toujours en vertu de la Loi sur les coroners. C'est donc dire que les policiers écartent à première vue la possibilité de la commission d'un acte criminel. Ce n'est pas moi qui l'écarte, ce n'est pas ma fonction, ce sont les policiers. Non, nous ne sommes pas sous le Code criminel au moment ou l'on se parle. Oui, nous sommes toujours sous la Loi sur la recherche des causes et des circonstances des décès, communément appelée Loi sur les coroners.»

L'enquête policière dans ce dossier n'est pas terminée et les résultats des analyses toxicologiques ne sont pas connus. L'hypothèse d'un crime ne peut donc être écartée à 100% pour l'instant, mais les résultats de l'autopsie «enlèvent beaucoup de pression aux parents», confirme M. Truchon.

C'est la mère de l'enfant qui a appelé les policiers samedi matin pour dire que la fillette était morte. Les policiers se sont rendus sur la rue Saint-Jacques. Le décès était considéré comme suspect par les policiers.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer