Accusé de voies de fait avec lésions

Me Boulianne prépare un long procès

Me Julien Boulianne... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

Me Julien Boulianne

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

(Chicoutimi) Des accusations de voies de fait et de voies de fait causant des lésions ont été déposées contre Julien Boulianne hier matin au Palais de justice de Chicoutimi. L'avocat criminaliste, représenté par son collègue Me Dominic Bouchard, a plaidé non coupable devant la juge Micheline Paradis de la Cour du Québec.

Julien Boulianne est accusé de voies de fait sur une première personne, puis de voies de fait causant des lésions sur une seconde personne.

« On conteste toutes les accusations », affirme Me Bouchard.

Les événements qui sont reprochés à Julien Boulianne se sont produits le 25 octobre dernier sur une rue de Jonquière, et « impliquent un automobiliste qui se trouvait dans son véhicule », confirme Me Dominic Bouchard.

La cause reviendra en cour le 10 mars prochain. Me Bouchard a alors l'intention de demander une date de procès le plus rapidement possible. « Nous allons immédiatement demander un procès de quatre jours. Nous avons plusieurs témoins à faire entendre. Nous avons une défense sérieuse reposant sur plusieurs témoins des événements. »

Le procureur de la Couronne au dossier est Me Thomas Jacques, de Québec.

Me Julien Boulianne est sans antécédent judiciaire.Il a toutefois eu des démêlés avec la justice par le passé. En juin 2012, il a bénéficié d'une absolution inconditionnelle dans un dossier de voies de fait impliquant un propriétaire de bar.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer