Grabuge dans un bar

Nicolas Trottier retrouve sa liberté

La juge Sonia Rouleau de la Cour du... ((Archives))

Agrandir

La juge Sonia Rouleau de la Cour du Québec.

(Archives)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

(Chicoutimi) Nicolas Trottier, l'individu qui s'en est pris à des policiers de Saguenay à la sortie des bars, le matin du 1er janvier, a été remis en liberté sous certaines conditions hier matin. Son dossier reviendra en cour le 20 janvier prochain.

La juge Sonia Rouleau de la Cour du Québec a imposé certaines conditions au jeune homme de 27 ans qui fait face à des accusations de méfait, conduite avec les facultés affaiblies, refus d'obtempérer, voies de fait, entrave à des agents de la paix et menaces de mort à l'endroit de trois policiers.

L'individu a été intercepté à la sortie des bars, durant la nuit du jour de l'An, en raison d'une conduite erratique. Nicolas Trottier se serait montré agressif envers les agents. Il aurait poussé l'un d'entre eux dans un mur et fait du grabuge au quartier général de la Sécurité publique de Saguenay.

En attendant la suite des procédures, il devra garder la paix et avoir une bonne conduite. Il lui est interdit de consommer drogue et alcool et de se trouver dans des endroits où l'on en vend. Il lui est également interdit d'entrer en contact avec les victimes.

Le client de Me Charles Cantin doit également demeurer à son domicile de la rue Saint-Léandre à Jonquière entre 21 h et 7 h, sauf aux fins de travail.

Trottier possède un antécédent de conduite avec les facultés affaiblies et de conduite dangereuse datant de 2008.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer