Bleu, orange et rouge

Denis Lemieux (Chicoutimi-Le Fjord), Denis lebel (Lac-Saint-Jean) et... (Photos Le Quotidien)

Agrandir

Denis Lemieux (Chicoutimi-Le Fjord), Denis lebel (Lac-Saint-Jean) et Karine Trudel (Jonquière)

Photos Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Saguenay-Lac Saint-Jean sera représenté par des députés issus de trois formations différentes et fédéralistes.

Dans la circonscription de Lac-Saint-Jean, le conservateur Denis Lebel a survécu de peine et de misère à la vague libérale, au terme d'une soirée électorale qui s'est étirée jusqu'aux derniers dépouillements.

Le lieutenant de Stephen Harper au Québec a vaincu sa rivale néo-démocrate Gisèle Dallaire avec une marge d'à peine 5 pour cent. Il obtient ainsi un troisième mandat à la Chambre des Communes.

L'annexion d'Alma à l'ancienne circonscription de Roberval-Lac-Saint-Jean a bien failli coûter cher à Denis Lebel. Au cours de la campagne, ce dernier a eu du mal à rallier la capitale jeannoise à sa cause. Alma représente près du tiers de l'électorat.

En 2011, Denis Lebel avait aisément obtenu son siège avec une majorité de 45,7 %, 18 points de plus que son plus proche adversaire.

Chicoutimi-Le Fjord au pouvoir

Dans Chicoutimi-Le Fjord, les électeurs ont troqué l'orange pour le rouge.

Le libéral Denis Lemieux a en effet détrôné le député sortant Dany Morin, du NPD, qui a pourtant dominé les sondages tout au long de la campagne.

Denis Lemieux a complété la soirée avec 13 681 votes contre 13 125 pour son prédécesseur.

Entrepreneur titulaire d'un baccalauréat en génie unifié, le nouveau député sera l'unique représentant de la région au sein du gouvernement Trudeau. Il devient également le premier candidat libéral à être élu au Saguenay-Lac-Saint-Jean depuis André Harvey, qui a été battu par le bloquiste Robert Bouchard en 2004.

Trudel élue dans Jonquière

Il a fallu attendre au-delà de 0h30 pour voir la néo-démocrate Karine Trudel l'emporter sur son principal adversaire, le libéral Marc Pettersen. Factrice de profession, elle succède à Claude Patry qui, une fois élu en 2011, a abandonné le NPD pour joindre les rangs du Bloc québécois.

En élisant Karine Trudel, les contribuables de Jonquière renouent donc avec la formation du chef Thomas Mulcair.

Au moment d'écrire ces lignes, la députée Trudel jouissait d'une avance - maigre mais suffisante - de quelque 400 voix.

 Autre échec pour le Bloc

Pour le Bloc québécois, cette élection marque par ailleurs un second revers consécutif dans la région, autrefois reconnue tel un bastion imprenable pour les forces souverainistes.  

Les candidats bloquistes Sabin Gaudreault (Lac-Saint-Jean), Élise Gauthier (Chicoutimi-Le Fjord) et Jean-François Caron (Jonquière) ont terminé au troisième rang dans leur circonscription respective.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer