Le Bloc accuse Dany Morin d'avoir oublié la région

La candidate bloquiste dans Chicoutimi-Le Fjord, Élise Gauthier,... (Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

La candidate bloquiste dans Chicoutimi-Le Fjord, Élise Gauthier, affirme que le message de sa formation politique est bien accueilli par les citoyens qu'elle rencontre.

Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La candidate du Bloc québécois dans Chicoutimi-Le Fjord, Élise Gauthier, estime que le député sortant Dany Morin a littéralement oublié la région, au cours des quatre dernières années, à l'image de sa formation politique qui n'a pas été en mesure de défendre les intérêts du Québec à Ottawa.

Dans son bilan de fin de campagne, la candidate bloquiste a mis l'accent sur l'importance pour le Québec de déléguer à Ottawa des députés qui seront en mesure de se lever en chambre pour faire valoir les intérêts du Québec que les formations nationales sont incapables de défendre en raison de leur clientèle électorale.

«Au Parlement, lorsqu'il y a eu des décisions cruciales en jeu, ils se sont abstenus d'intervenir ou l'ont fait du bout des lèvres. La région a besoin d'un député qui se tient debout et qui n'hésitera pas à agir», insiste la souverainiste de longue date qui émet des réserves par rapport aux derniers sondages qui donnent l'avance au candidat néo-démocrate.

«En 2011, le dernier sondage donnait Robert Bouchard gagnant avec 12 points d'avance quelques jours avant le scrutin. Nous avons perdu par 4000 votes de majorité le soir du scrutin.»

La candidate a constaté au cours des derniers jours un intérêt marqué pour les positions du Bloc québécois. Elle retient les commentaires entendus lors des rencontres avec les producteurs de lait qui craignent plus que jamais la signature du Partenariat Asie-Pacifique ou le Canada a accepté l'ouverture de ses marchés en remettant d'une certaine façon en cause le principe de la gestion de l'offre.

Élise Gauthier a aussi constaté dans le cadre de cette campagne l'appauvrissement de la région pendant que les grandes formations politiques canadiennes évitent d'aborder toute la problématique de la pauvreté. «Les partis politiques ne font que parler de classe moyenne et on oublie les personnes dans la pauvreté. Il va falloir un jour s'en occuper puisqu'il n'y aura bientôt plus de classe moyenne.»

L'abandon par le gouvernement conservateur de tout le secteur forestier québécois constitue selon Élise Gauthier une preuve évidente de l'incapacité du gouvernement actuel d'identifier les problèmes de la région et d'apporter des solutions. Elle n'a pas été témoin d'un très grand intérêt de la part des NPD pour rappeler au gouvernement conservateur ses obligations à l'endroit des travailleurs forestiers vivant dans la précarité.

«Les plans de sauvetage, les exemptions fiscales, les subventions, il en verse à coup de centaines de millions de dollars, mais pour ailleurs, pour aider le voisin ontarien», plaide la candidate.

Nonobstant les résultats des sondages, Élise Gauthier considère être en mesure de se faufiler et de remporter cette lutte qui s'annonce serrée jusqu'à la fin dans Chicoutimi-Le Fjord.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer