Les conservateurs seraient en avance dans la région

Les candidats Ursula Larouche, Denis Lebel et Caroline... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Les candidats Ursula Larouche, Denis Lebel et Caroline Ste-Marie auraient les devants.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

L'actualité a publié hier ses projections des sièges aux prochaines élections dans tout le pays. Les résultats dévoilés prédisent la victoire des conservateurs dans les trois circonscriptions du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Des prévisions qui diffèrent grandement de celles obtenues lors du dernier sondage Segma Recherche pour Le Quotidien/Énergie-Rouge FM, publié le 21 septembre dernier.

Le coup de sonde de Segma Recherche réalisé entre le 14 et le 19 septembre prévoyait une vague orange dans la région.

Lac-Saint-Jean

Il révélait que dans Lac-Saint-Jean, Denis Lebel était menacé par sa rivale néo-démocrate Gisèle Dallaire, obtenant respectivement 34,7% et 29,4% des intentions de vote.

Le portrait présenté dans L'actualité moins de trois semaines plus tard est complètement différent. On y accorde 55,9% des voix au candidat conservateur, 20,1% à la néo-démocrate, 15,8% au bloquiste et 6,2% au libéral. Le Parti vert récolte 1,9%.

Chicoutimi-Le Fjord

Dans Chicoutimi-Le Fjord, le sondage révélait que Dany Morin était bien placé pour conserver son poste de député avec 41,2% des intentions de vote, loin devant ses rivaux, le libéral Denis Lemieux (18,9%), la bloquiste Élise Gauthier (17,8%) et la conservatrice Caroline Ste-Marie (17%).

Selon les prévisions publiées dans L'actualité, Mme Ste-Marie passerait à la première place avec 36,7% des intentions de vote, contre 25,5% pour Dany Morin. Le Bloc québécois récolterait 23,4%, le Parti libéral 11,9% et le Parti vert 2,3%.

Jonquière

Dans Jonquière, le NPD qui disposait d'une avance marquée avec 37,1% des voix passerait à 28,4%, laissant la place à la candidate du Parti conservateur qui ferait un bond dans les intentions de vote, passant de 20,1 à 48,3%. Le Bloc québécois (de 20% à 15,5%) et le Parti libéral (18% à 5,5%) effectueraient un recul. Les données publiées par L'actualité ne sont pas obtenues à partir d'un sondage, mais plutôt issues de l'observation des résultats aux élections de 2011 et des sondages nationaux.

Raynald Harvey, directeur général de la firme Segma Recherche, affirme que cette méthodologie est utilisée depuis longtemps.

«C'est un genre d'outil assez fiable. Ça donne une idée de la tendance. Ils prennent les résultats de 2011 et les sondages et font une règle de trois. Ça fonctionne, à moins que l'élection ne suive pas le même ''pattern'' que l'élection précédente.»

Prochain sondage

M. Harvey est convaincu que le portrait des intentions de vote a grandement changé depuis le dernier coup de sonde dans la région. «Nous faisons un nouveau sondage dont les résultats seront publiés la semaine prochaine. Je n'ai rien vu encore, mais je suis convaincu que le portrait va avoir changé de manière importante. Je m'attends à ce que le NPD ait perdu des votes, le niqab a fait changer les choses, mais je pense que les appuis vont avoir basculé du côté du Bloc, qui était le deuxième choix des gens qui votaient pour le NPD lors du dernier sondage. On verra.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer