Les voeux de Charlot

CHRONIQUE / Ma blonde souffre d'une maladie très rare qui survient chaque année... (Photo 123RF)

Agrandir

Photo 123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CHRONIQUE / Ma blonde souffre d'une maladie très rare qui survient chaque année quelques semaines avant Noël.

Généralement, les premiers symptômes apparaissent à la fin octobre. Ça commence par des questions comme «Qu'est-ce que tu aimerais avoir à Noël?» et «Est-ce que tu sais s'il se passe de quoi pour Noël de ton côté?».

Dans les semaines qui suivent, elle commence à faire des commissions mystérieuses dans les magasins et de façon plutôt régulière, elle rentre à la maison tout excitée en me disant: «Mes cadeaux sont presque tous faits!».

Et puis hop, dans les trois semaines qui précèdent Noël, là, c'est ce que j'appelle la phase de la Grande Résistance. Ça, c'est le moment de l'année où, plusieurs fois par jour, je dois l'aider à lutter contre ses nombreuses tentatives de me donner mes cadeaux avant Noël.

Au cours des premières années, je vais vous avouer que je ne résistais pas fort et il est même arrivé une fois ou deux que nous avons dû simuler des découvertes de cadeaux pendant les partys de famille. Genre qu'on remballait le iPod dont je me servais depuis deux semaines et là, devant toute la famille, je jouais le jeu de découvrir avec stupéfaction devant toute la famille que j'avais reçu un iPod.

Cette année, je vais vous dire que je m'en suis plutôt bien sorti jusqu'ici. Et là, quand je dis «plutôt bien», c'est qu'à la différence des années précédentes, bien que je sache la plupart de mes cadeaux, je ne les ai pas encore en ma possession. On peut parler ici d'une grande avancée.

Tout d'abord, je sais que je recevrai des bouteilles de liquide pour la cigarette électronique parce que l'autre fois, Charlot est venu me voir dans mon bureau pour me montrer ce qu'il venait de découvrir.

Ensuite, je sais que je vais recevoir une tuque, car hier, alors que je m'apprêtais à aller au cinéma à pied, ma blonde a insisté dix fois plutôt qu'une pour me donner un de mes cadeaux parce que ça me serait très utile. Je sais aussi qu'on peut mettre des écouteurs dans ma tuque.

Sinon, je sais aussi que ma blonde voulait m'aider à payer ma Xbox One.

Maintenant, croyez-le ou non, mais j'ai vraiment fait ZÉRO investigation afin de savoir tout ça. En fait, j'ai comme l'impression que mon temps des Fêtes est à l'image des cinq premières minutes d'un épisode de Columbo. Je sais qui a fait quoi et comment et il ne me manque plus qu'à attacher toutes les ficelles... ou plutôt, à déballer les cadeaux.

Tout ça, c'est quand même ironique, parce que pour ma part, bien que je ne sois vraiment pas du genre à être vantard, s'il y a une chose dans laquelle je suis certain d'exceller beaucoup mieux que la moyenne, c'est bien dans l'art d'être poche pour acheter des cadeaux.

Pour vous donner une petite idée, lors de notre premier Noël ensemble, ma blonde et moi, alors qu'elle s'était fait un monde parallèle où j'allais lui offrir une bague de fiançailles, je lui ai offert un ouvre-boîte électrique. Mais là, avant de me jeter des pierres sachez qu'on était à l'université, sans le sou, et qu'elle avait fortement insisté pour que je lui achète un «petit» cadeau qui serait utile. Le romantique en moi était donc arrivé à cette conclusion inusitée qu'il s'agissait du cadeau idéal.

Mais bon, que les générations futures se rassurent, mon héritier Charlot devrait éviter une telle catastrophe de Noël dans le futur, car hier, lorsque ma blonde lui a raconté ça, même lui, avec toute sa candeur d'un enfant de cinq ans, a jugé qu'il s'agissait du cadeau de Noël le plus poche qu'il était possible d'imaginer.

Sur ce, je vous souhaite de Joyeuses Fêtes et Charlot vous fait dire que l'important à Noël, c'est la famille, l'amour et le partage.

Quand je vous dis que les générations futures n'ont pas à s'inquiéter.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer